Félicitations, tu as relevé les défis que t'ont lancé Flaggy, Sacha et Oscar.
Pour vivre de nouvelles aventures et te remercier pour ta participation on t'offre un de ces 2 carnets de voyage des Mini Mondes avec le code : DEFITERREOCEAN
Offre valable du 1 juillet au 30 septembre 2022 et limitée à 1 utilisation par famille, dans la limite des stocks disponibles.
ÉTAPE 1
Bien joué, tu as réussi la première étape de notre chasse au trésor !

"Jim est en balade dans les bois !"
Mémorise cette phrase et va la répéter au vendeur pour découvrir la prochaine étape !
ÉTAPE 2
Bien joué, tu as réussi la deuxième étape de notre chasse au trésor !

"Jeanne fait du shopping !"
Mémorise cette phrase et va la répéter au vendeur pour découvrir la prochaine étape !
ÉTAPE 3
Bien joué, tu as réussi la troisième étape de notre chasse au trésor !

"Sacha s'amuse avec son kit de plage !"
Mémorise cette phrase et va la répéter au vendeur pour découvrir la prochaine étape !
ÉTAPE 4
Bien joué, tu as réussi l'étape finale de notre chasse au trésor !

"Oscar adore découvrir la nature !"
Mémorise cette phrase et va la répéter au vendeur pour découvrir où nous retrouver à 17H pétantes pour récupérer ton cadeau !

Les Apprentissages Chez l’Enfant : Principes et Astuces

Comment faciliter sereinement les apprentissages de votre enfant ?

À la seconde où votre enfant fait son entrée dans notre monde, il va de découvertes en découvertes et multiplie les acquisitions. La première bouffée d’oxygène, le maintien de sa tête grâce aux muscles de son cou, la préhension des objets… La liste est longue ! D’ailleurs, pour être tout à fait honnête, il apprenait déjà pas mal de choses depuis le confort du ventre maternel. Autre grand chambardement, à la fois pour l’enfant et ses parents : l’entrée à l’école ! Entre 3 et 6 ans, le développement s’offre une belle vitesse de croisière. Les apprentissages se consolident et mutent ! Vos enfants n’ont pas fini de vous bluffer, croyez-nous. Mais allons donc faire le tour de ces fameuses évolutions et comprendre de quoi il en retourne. Quels sont les grands apprentissages de l’enfant ? Comment renforcer la confiance en soi et le motiver gentiment ? On fait le point.

Confiance en soi et désir d’apprendre

Beaucoup d’apprentissages se font à la maison, au quotidien. Autour de 3 ans, votre enfant est capable de faire pas mal de choses déjà, avec plus ou moins d’aide !

Encourager son enfant

On a naturellement tendance, nous parents, à encourager les petits à faire des progrès. Souvenez-vous des encouragements que vous avez offerts à votre tout-petit lorsqu’il a fait ses premiers pas (de vrais cheerleaders, pas vrai ?) Et bien, gardez donc cette bonne habitude pour la suite ! Encouragez-le à faire seul et prenez sur vous dès que vous sentez monter l’envie de faire à sa place. Il ira moins vite que vous, c’est certain, mais il prendra conscience de son potentiel et gagnera en confiance. S’il a besoin, ou qu’il est demandeur, aidez-le dans sa tâche. En cherchant toujours à lui montrer qu’il est capable de l’accomplir, même avec un peu d’aide.

Plus votre accompagnement est souple, c’est-à-dire plutôt discret et sans pression, plus votre enfant reste acteur de son geste, de ce qu’il cherche à faire. Pas toujours facile pour les parents, mais tellement important pour leurs enfants… tenez bon 😬 ! Une façon de lui venir en aide discrètement, c’est de mettre tout ce dont il a besoin à sa hauteur… pour qu’il n’ait pas à demander à chaque fois qu’il veut attraper un objet ! C’est un des principes de la méthode Montessori, pédagogie alternative célèbre et dont vous pouvez vous inspirer.

Motiver les petits à apprendre

Chaque cerveau diffère et il y a probablement autant de formes d’intelligence que d’enfants, tant les combinaisons sont nombreuses. Pourtant, on est nombreux à partager un point commun… On apprend mieux quand on est motivés. Pas vrai ? L’information passe bien mieux quand on a envie de comprendre, de maîtriser un sujet. À vous de voir ce qui motive le plus votre Mini et, une fois que vous avez cerné le sujet, utilisez-le pour renforcer ses apprentissages ! Vous avez une passionnée de jardinage ? Profitez-en pour glisser ça et là quelques petits défis, « tiens, tu comptes les graines que tu viens de planter ? Ça en fait combien en tout ? ». Les petits tourbillons dynamiques se motiveront facilement à travers le jeu et l’action concrète. Profitez-en, tous les moyens sont bons pour apprendre !

Aider son enfant face aux difficultés

Si par moments votre enfant bloque, n’y arrive pas et baisse les bras, n’insistez pas. Dans un premier temps il sera plus pertinent que vous preniez le relais. Soit il n’est pas prêt pour telle ou telle tâche, soit il va falloir y aller par étapes. Décomposez ce qu’il essaie de faire afin qu’il puisse l’accomplir petit bout par petit bout, quitte à en réaliser une partie vous-même si nécessaire ! Offrez-lui des suggestions, afin de le mettre sur la piste, pour finir par y arriver (quasi) tout seul. Vous pouvez aussi lui montrer une première fois, puis l’aider jusqu’à ce qu’il maîtrise et finir par participer de moins en moins. Une fois qu’il a réussi sans vous, passez au défi suivant 💛 🧡 ❤️ !

Si vous repérez une difficulté particulière, qui revient régulièrement, il peut s’agir d’un trouble de l’apprentissage qu’il faudra identifier clairement pour apporter une aide ciblée. Attention à ne pas confondre difficultés d’apprentissage et troubles. Les troubles d’apprentissage n’ont rien à voir avec la motivation ou l’intelligence et provoqueront un retard significatif et persistant, alors que les difficultés peuvent être passagères.

Les grands apprentissages scolaires de l’enfant entre 3 et 6 ans

C’est une étape et pas des moindres : votre enfant vient de passer la grille, direction l’école maternelle ! C’est une évolution dans ses apprentissages. Et une petite révolution dans votre vie de parent 😉.

Le dessin

Ça n’a l’air de rien comme ça. Et pourtant… L’apprentissage du dessin est fondamental ! Associé à diverses activités manuelles, il renforce la motricité fine. C’est l’activité parfaite pour développer la créativité des enfants. Finis les gribouillis, entre 3 et 6 ans votre enfant s’attaque à sa page blanche avec une idée bien précise en tête. L’universel bonhomme bâton va évoluer au fil de l’eau. D’abord sans cou, le bonhomme aura une forme plus ou moins ronde, parfois des cheveux et moins régulièrement des bras ! Autour de 4 ans, le jeune artiste est capable d’ajouter d’autres éléments (yeux, bouche, main ou – soyons fous ! – chapeau et lunettes). Ce qui prouve que l’évolution suit son cours. Le bonhomme gagne en symétrie au moment de la moyenne section et finit même par obtenir un cou lorsque votre enfant atteint les 5 ans. C’est à cet âge que les dessinateurs en herbe ont l’œil pour les proportions et commencent à les respecter. Entre le début et la fin de l’école maternelle, les dessins de bonhomme de votre enfant auront fait un bond en justesse de représentation… Peut-être même que vous aurez droit à votre portrait !

L’écriture

Dès l’entrée à l’école, votre Mini se familiarise avec les divers tracés : points, lignes droites, spirales… Il peut reproduire des schémas simples et toutes sortes de formes. Il est même capable d’ébaucher les lettres de son prénom en suivant un modèle ! Pour réussir à produire tout ça, il doit passer par l’apprentissage de la bonne tenue de son crayon 🖍️. Pas facile, l’exercice demande une bonne dose de concentration. En moyenne section, votre enfant recopie déjà certains mots, à l’aide d’un exemple, et en retient même certains. En dernière année de maternelle vient le temps de l’écriture cursive, il va falloir lier les lettres ! Vous pouvez d’ailleurs lui donner un petit coup de main à la maison en l’aidant avec l’écriture des lettres. À ce stade, les enfants sont capables de déchiffrer les lettres, voire un mot par-ci par-là, et reconnaissent leur prénom sans faute.

Le langage

Pour aborder et maîtriser tous les apprentissages scolaires, votre enfant a d’abord besoin d’une bonne maîtrise de la langue. La maternelle lui offre la chance de mobiliser le langage en permanence, en classe et dans la cour. Il est invité à s’exprimer régulièrement, à verbaliser. Il a passé l’âge de pointer du doigt l’objet qu’il cherche à attraper, il est aussi capable de mettre des mots sur ses frustrations lors d’un jeu entre copains. Tout ça lui permet de s’affirmer à travers le langage. Grosse étape ! De même, les nombreuses histoires lues par la maîtresse (et les questions qui en découlent !) renforcent et solidifient les bases de son vocabulaire. En fin de grande section, les petits écoliers sont armés et prêts pour l’apprentissage de la lecture !

Les apprentissages font partie intégrale de l’enfance et, mis bout à bout, ils permettent à votre Mini d’aller vers l’autonomie ! Si l’école les met sur la voie et leur permet des tonnes d’acquisitions en milieu scolaire, elle ne fait pas tout. Vous pouvez bien sûr aider votre enfant à la maison. Surmonter les difficultés passagères, (re)motiver les troupes, donner envie d’aller plus loin… votre rôle de parent est crucial. Vos encouragements favorisent la confiance en soi ! Une belle façon de pousser la curiosité de votre Mini, c’est l’abonnement au magazine enfant des Mini Mondes. ⛵ Tous les mois, des carnets de voyage pour faire le plein de découvertes !