Toutes les infos pour aider mon enfant
qui a un trouble du langage

17 janvier 2023
/
6 minutes
Image principale de l\'article de blog

Le langage, une des bases de la communication, est en constante évolution chez nos enfants. Son développement va bon train durant leurs premières années de vie ! Et ne cesse de se consolider par la suite. Un mot après l’autre, la parole suit son évolution naturelle jusqu’à l’apparition de la phrase… Qui n’est que le début de l’aventure pour nos petits bavards dont l’apprentissage nous bluffe ! Mais, parfois, il arrive que notre Mini se trouve confronté à une difficulté particulière, pas forcément en lien avec son vocabulaire ou sa compréhension. Et sans que ça implique un retard intellectuel. Comment se déroule l’acquisition du langage dans la petite enfance ? Quels sont les troubles du langage oral chez l’enfant ? On fait le point, sans stress.

Comment se développe le langage de 0 à 6 ans ?

Avant de se poser la question du trouble de langage chez un enfant, d’envisager un possible diagnostic. Et avant même de prendre contact avec l’orthophoniste… Reprenons depuis le départ : la grande aventure du langage oral.

La découverte du langage la première année

Le langage fait partie des grands apprentissages chez l’enfant. Il prend place assez tôt dans la vie de nos petits bouts : dès la naissance ! C’est ce qu’on appelle l’étape prélinguistique. Le bébé ne parle pas encore, mais son intérêt pour la voix, les sons et les tonalités est grand. D’ailleurs, il communique ! Que ce soit par des petits cris, des pleurs ou du babillage 🥰. Assez rapidement, il teste les voyelles et les consonnes et c’est parti pour les monosyllabes !

Le langage jusqu’à 2 ans

Dès l’âge d’un an, votre Toumini est capable de prononcer des mots simples (que parfois vous seuls comprenez 😉) et peut clairement verbaliser ses premières demandes. Il est entré en phase linguistique ! Vous êtes à deux doigts de l’entendre pousser la chansonnette, comptines et chansons seront bientôt un terrain de jeu langagier supplémentaire. Autour de 2 ans, certains enfants ont déjà un vocabulaire conséquent et des structures de phrase solides. Mais chacun son rythme, si votre enfant met toute son énergie dans la motricité, il ne peut pas être au four et au moulin !

La parole de 2 à 6 ans

À ce stade, ce n’est plus très difficile pour votre Mini de faire des phrases complètes (et tout son entourage est capable de le comprendre !) Sa prononciation est peut-être hésitante, certains mots seront inévitablement écorchés, comme le fameux « pestacle » dont on ne se lasse pas 💛… Un exemple parmi tant d’autres que votre enfant prononcera (notez-les, c’est précieux). À 6 ans son langage est bien consolidé, il est prêt pour la lecture et l’écriture !

Comment reconnaître un trouble du langage chez mon enfant ?

De parents à parents, qu’on se le dise, il n’est pas toujours facile de suivre le cheminement de son enfant et de reconnaître un trouble développemental. Il peut être décelé en milieu scolaire ou par un professionnel de santé qui le suit régulièrement. Faisons le tour des principaux troubles du langage chez l’enfant.

Le bégaiement

C’est un trouble de la fluidité de la parole que vous pourrez repérer de deux manières : des répétitions ou des blocages. Dans le premier cas, votre Mini sera amené à répéter plusieurs fois, de façon involontaire, la même syllabe au sein d’un même mot. Il se peut aussi que les syllabes soient allongées. Dans le deuxième cas, votre enfant se verra confronté à une difficulté pour sortir le son voulu. Sa bouche s’ouvre, vous sentez qu’il ou elle fait un effort pour prononcer une syllabe. Mais rien ne vient.

Notez que le bégaiement touche particulièrement les petits garçons, entre 2 et 5 ans, et que (s’il est pris en charge à temps) la rééducation permet à l’enfant de s’en débarrasser. Il peut s’accompagner de tics au niveau du visage. C’est d’ailleurs un trouble qui a davantage à voir avec le stress qu’avec le langage en lui-même.

La dysphasie

La dysphasie est un trouble de la structure du langage et affecte aussi bien l’expression que la compréhension orale. Ce trouble neurodéveloppemental entraîne un déficit important qui se matérialise par des difficultés à s’exprimer. Mais également à comprendre ce que disent les autres. On la repère chez un enfant qui est particulièrement silencieux (mais ne paniquez pas si votre enfant n’est pas bavard, ce n’est pas un signe isolé suffisant pour s’inquiéter 🙂). Elle est souvent décelée à l’école, lors de l’apprentissage de la lecture et lorsque la communication est vraiment laborieuse.

La dysphasie peut être expressive (difficultés à s’exprimer à l‘oral) ou syntaxique (difficultés à trouver, associer et écrire les mots). Cela dit, elle n’a rien à voir avec l’aphasie qui est, elle, un trouble du langage qui survient à la suite d’un AVC ou d’un traumatisme crânien.

Les troubles de l’articulation

Vous les repérerez sous forme de chuintements ou de zozotements. Certains sons risquent d’être très compliqués à prononcer par votre Mini, qui pourrait les supprimer ou les transformer. Majoritairement bénin, c’est un trouble isolé qui ne devrait pas trop vous inquiéter. Soit tout rentre dans l’ordre naturellement. Soit une rééducation sera mise en place pour aider votre enfant.

Les troubles du langage chez l’enfant peuvent être intimidants pour nous, parents. En cas de doute, mieux vaut consulter un professionnel de santé, qui saura vous aiguiller si un diagnostic venait à être posé. Après, ne paniquons pas trop vite, le langage s’installe plus ou moins rapidement selon le développement de nos Minis… qu’il faut accompagner à leur rythme, tout en restant vigilant (pas facile, la vie de parents !) Rien de tel, d’ailleurs, que d’écouter de belles histoires pour progresser à la fois dans la compréhension et l’expression orales ! Profitez-en, elles sont en téléchargement gratuit dans les activités intérieures des Mini Mondes !

aider troubles du langage de l'enfant

Partagez