Comptines et chansons pour enfants, ces outils pédagogiques puissants

Pousser la chansonnette pour aider son bébé à trouver le sommeil est presque un réflexe primaire, en tous cas c’est une pratique universelle. Comptines et berceuses se retrouvent aux quatre coins du globe et ont en commun l’apaisement qu’elles procurent grâce à leur cadence. Ce sont aussi d’excellentes partenaires de jeux lors des apprentissages qui rythment les journées. Ritournelles, comptines à mimer ou chansons pour enfants guident nos petits tout au long de leur développement, à l’école ou à la maison. Le recueil du jeune parent regorge de titres intergénérationnels qu’on connaît tous sur le bout des doigts. Au clair de la lune, Frère Jacques ou La mère Michel : on parie que vous les avez bien en tête (et sur le bout de la langue) ! Ce n’est pas un hasard, car ces chansons sont un super outil pour apprendre tout en chantant. C’est qu’elles ont plus d’un tour dans leur sac, ces petites histoires mises en musique ! Mais quelle est, au juste, l’importance des comptines et chansons pour enfants ? Pourquoi chanter des comptines est-il crucial pour le développement de nos tout-petits ? On décortique ces petites chansons, alors… musique, maestro !

L’importance des comptines et chansons dans la petite enfance

Indissociables de l’enfance, berceuses, chansons et comptines ont enveloppé de douceur des générations et des générations de petits mélomanes, tendrement bercés par leurs parents. 

Les berceuses

Universelle, la berceuse se base souvent sur un rythme binaire, fredonné en rythme et en lien avec le bercement du corps. C’est un réflexe commun à bien des parents : lorsqu’un bébé pleure, il est cajolé, bercé au son de la voix. Elle permet au bébé à qui l’on chante une petite mélodie d’être rassuré grâce au corps-à-corps et au mouvement de balancier. Au bout de quelques minutes, son rythme cardiaque s’apaise… et il peut se laisser aller au sommeil. La berceuse cumule les atouts : 

  • elle permet de tisser un lien affectif entre parent et enfant ;
  • elle joue le rôle d’enveloppe sonore rassurante à base d’onomatopées et de rimes ;
  • elle structure la journée (et le cycle jour/nuit) de bébé lorsqu’elle entre dans le rituel du coucher ;
  • elle aiguise l’oreille du nouveau-né en lui offrant une immersion au sein des sons de sa langue maternelle.

Pas besoin d’avoir des superpouvoirs de cantatrice pour chanter à son tout-petit. Ce qu’il apprécie surtout, c’est de reconnaître la voix de ses parents (qu’il entendait déjà dans le ventre maternel) ! Et ça, ça vaut tous les albums de berceuses et comptines du monde. 

Les comptines

Dans le langage courant, les comptines sont synonymes de petites histoires chantées aux jeunes enfants, mais une précision s’impose ! La comptine est plus exactement une petite formule rythmée, souvent utilisée par les enfants eux-mêmes pour compter ou nombrer. Quoi, vous ne voyez pas ? Mais si !  « 1, 2, 3, nous irons au bois 🌲 ; 4, 5, 6, cueillir des cerises 🍒  ; 7, 8, 9, dans mon panier neuf 🧺 … ». Elle n’est pas réellement chantée, mais davantage récitée en rythme. C’est aussi le cas de la fameuse formulette d’élimination « am stram gram, pic et pic et colegram… » dont la dernière syllabe désignera l’enfant choisi par le jeu. (Enfin, sauf si « le roi et la reine d’Angleterre ne le veulent pas », auquel cas le plouf plouf refait un tour de ronde 😂.) 

Les vertus pédagogiques des chansons pour enfants

Le langage

Comptines et chansonnettes sont une mine d’or pour l’apprentissage du langage. Avant même d’en comprendre le sens (et notez que certaines vont loin !), votre bébé repère les sons. Il capte également le rythme et la musicalité de sa langue, qu’il ne parle pas encore. Très tôt, il est capable de différencier les chansons qui lui sont fredonnées dans sa langue maternelle, et les autres dont il perçoit les intonations différentes. Les rimes des berceuses et les jeux de mots des comptines aideront même vos Minis à l’apprentissage de la lecture un peu plus tard… Comment ? Le jeu avec les mots, les sons ou les syllabes de chacune des chansons leur permet de manipuler mentalement les sons. Ce qui est une première étape de la maîtrise de la langue ! 

La mémoire auditive

Souvent basées sur la répétition, les chansons pour enfants se retiennent en un rien de temps… et pour longtemps ! Quelques titres évocateurs devraient vous rafraîchir la mémoire et vous montrer à quel point elles nous restent en tête. Savez-vous planter les choux ?, Pomme de reinette et pomme d’api, Bateau sur l’eau, « la rivière la rivièèèèèreeeeee », gravées à vie dans votre disque dur. Les chansons font clairement travailler la mémoire de vos enfants et pas uniquement ! Elles affinent également leur raisonnement, ce qui leur permet parfois de prévoir les suites logiques et de deviner les paroles, puis de les retenir facilement. C’est le cas de la chanson Promenons-nous dans les bois qui mentionne logiquement la suite de vêtements enfilés par le loup… 

La motricité

On vous évoque Ainsi font, font, font… et hop, vous vous revoyez mimer le geste des marionnettes, pas vrai ? C’est que de nombreuses comptines et chansons sont liées aux gestes ou aux jeux de doigts. Elles font donc travailler la motricité fine de la main ou plus globalement, la motricité corporelle et la coordination. En chantant, vos enfants se retrouvent régulièrement à faire de grands gestes rotatifs avec les bras (« ton moulin va trop vite ! »). Ou à lever les bras au ciel, puis mimer les jumelles (« dans sa maison un grand cerf, regardait par la fenêtre »). Si vous avez un doute sur la choré’, appuyez-vous sur les vidéos des chansons à gestes (Les titounis, entre autres). À la crèche ou à l’école maternelle, la chanson devient un véritable cours de socialisation : elle se mime à plusieurs, en rondes endiablées. Vos enfants entrent dans la danse !

L’utilisation des chansons enfantines est universelle. Leurs thèmes varient d’une culture à l’autre, même si le royaume animal et les émotions reviennent souvent. Vous pouvez préférer les comptines à mimer aux berceuses à fredonner, dans tous les cas elles seront bénéfiques à votre tout-petit qui y puisera beaucoup. Chaque version a ses vertus pédagogiques, du langage, aux chiffres en passant par la motricité globale et fine. Leurs rimes vous restent en mémoire à vie (ça en fait de l’information à stocker, ça !) ce qui vous permet de les transmettre à votre tour. Et pour varier les plaisirs, allez donc faire un tour dans la médiathèque des Mini Mondes : vous y retrouverez des musiques du monde. Celles qui rythment les carnets de voyage, à mettre dans les oreilles de vos enfants dès 2 ans !

comptines-chansons-enfants