Découvrez la méthode Loczy, cette pédagogie alternative qui veut du bien à nos bébés

24 novembre 2023
/
8 minutes
Image principale de l\'article de blog

Si la méthode Montessori est aujourd’hui bien identifiée et reconnue, la méthode Loczy est un peu moins célèbre. Pourtant, cette pédagogie alternative gagnerait à être plus connue des parents et des professionnels de la petite enfance ! Complémentaire à la pédagogie Montessori, elle fait la lumière sur l’accompagnement du tout-petit, dont elle prône l’autonomie. Comme bon nombre de courants novateurs, la méthode Loczy nous vient d’une visionnaire : Emmi Pikler, dont le travail se concentre sur le respect du bébé. Respect de son rythme, de son autonomie, de ses compétences innées et de ses capacités d’apprentissage. Méthode d’éducation bienveillante, l’approche Loczy aide aujourd’hui les jeunes parents à regarder leur nourrisson d’un autre œil, et à l’accompagner sans trop le guider. Un juste dosage qui ne s’improvise pas ! Alors, quels sont les principes de Pikler Loczy ? Comment mettre en place la méthode Loczy dans une crèche ? Et quelles différences entre pédagogie Montessori et Loczy ? On fait le point !

Qu’est-ce que la méthode Loczy ?

La méthode Loczy nous vient d’Emmi Pikler, mais tient son nom de l’institut qu’elle créa en 1946 dans une rue éponyme de Hongrie. À l’époque, elle y recueille des nourrissons et des bébés orphelins ou abandonnés. Et c’est donc à Budapest que prendront les racines d’une pédagogie particulièrement innovante pour l’époque. C’est vrai qu’on part de très, très loin en matière d’éducation du jeune enfant… (On nous souffle même dans l’oreillette que, longtemps, le bébé n’a pas été considéré comme une personne 😅.) Cet orphelinat d’un nouveau genre vient donc révolutionner tous ces principes et faire la lumière sur les capacités innées du bébé. Ce petit être incroyable qui a ses humeurs, ses envies et son propre rythme ! L’idée, c’est de partir de ses envies, justement, plutôt que de lui imposer quoi que ce soit. Le bébé est donc complètement libre dans son développement, dans ses apprentissages et dans son acquisition de la motricité. Le voilà donc parti à découvrir seul, comme un grand, son environnement et les nouveautés qu’il comporte. Le tout, sous le regard bienveillant de l’adulte qui l’observe, sans le guider. Et ça, c’est vachement stimulant ! Parce que bon, soyons clairs, ce n’est pas parce qu’on n’est pas capable de tenir sa tête tout seul qu’on n’a pas des compétences dingues par ailleurs. Il suffit de laisser germer et fleurir ces compétences dans un cadre sécurisé et sécurisant pour qu’elles fassent des miracles ! 

Quels sont les principes de Pikler Loczy ?

Plus qu’un accompagnement, la méthode Loczy, c’est un projet. Et ce, pour chaque enfant. La pédagogie Loczy part du principe qu’un nourrisson est compétent. Alors bon, c’est sûr, un bébé humain ne tiendra pas sur ses jambes aussi vite que le fait un girafon. Et on peut toujours attendre, il n’est pas près d’aller chasser sa nourriture comme un lionceau ! Mais la magie est ailleurs…

La motricité libre

Quand il ne dort pas, le tout-petit découvre. Et il a tout un monde à découvrir ! Pour Emmi Pikler, le meilleur moyen de le laisser faire, c’est de lui offrir une liberté de mouvement suffisante. Bref, il fait comme il le sent ! Ah oui mais, ça se matérialise comment ça, un nourrisson qui fait ce qu’il veut ? C’est très simple : il bouge comme il l’entend, allongé sur le dos sur un tapis ferme, mais confortable. Et s’il se retrouve coincé ou dans une position inconfortable, on lui laisse le temps de se dépatouiller tout seul. En intervenant que si vraiment il ne s’en sortait pas tout seul. La motricité libre ne requiert donc qu’un tapis d’éveil et quelques jouets qui favorisent le jeu libre

L’activité autonome

C’est en observant votre Toumini ou votre Mini que vous saurez de quels jeux, objets ou matériel il ou elle a besoin. Tout ça est laissé à sa disposition, en quantité suffisante, mais sans céder à l’orgie de jouets ! Le tout, c’est de réussir à organiser l’espace pour qu’il soit lisible et clairement rangé. Et, un détail qui a toute son importance, l’adulte n’est pas appelé à jouer avec l’enfant. Il lui suffit d’être là, dans une posture d’observation. 

Le soin

Le repas, la toilette ou le change sont des moments où la confiance qui règne entre adulte et enfant est primordiale. L’idée, c’est de ne rien faire à la hâte pour passer à autre chose. Ne vous flagellez pas trop vite, on a tous changé une couche montre en main et écourté un bain parce que l’heure tournait… ça arrive. Mais il est bon de se poser deux secondes et de réaliser que chaque étape peut être faite en douceur et avec la coopération du tout-petit. En ligne de mire ? La sécurité affective ! 

La sécurité affective

Le temps du change, de la toilette ou du repas, lorsqu’ils ne sont pas expédiés comme des moments barbants, sont clés. L’adulte prend le temps d’expliquer au bébé ou à l’enfant ce qu’il utilise, ce qu’il fait et pourquoi. Résultat ? De chouettes moments de complicité qui renforcent la sécurité affective entre enfant et parent. Ou, dans le cas des orphelins hongrois évoluant sous l’œil attentif d’Emmi Pikler, entre enfant et adulte référent. Un attachement, sans ultradépendance. 

Comment la pédagogie Loczy se met-elle en place en crèche ?

L’aménagement d’une crèche fondée sur la pédagogie Loczy doit prendre en compte les besoins des enfants qu’elle accueille. L’espace doit être adapté et suivre l’évolution naturelle du tout-petit. On l’a vu un peu plus haut, le rangement est clef : pour être stimulant et sécurisant, l’espace doit être ordonné. La crèche sera dotée de plusieurs coins : 

  • un coin dédié aux jeux (avec des tapis de sol et un équipement adapté) ;
  • un coin repas ;
  • un espace pour la détente et la sieste, propice au sommeil ;
  • un coin de change, pour la toilette.

La pédagogie Montessori a ses objets phares, qu’on ne présente plus (allez, on est sympas, on remet une petite couche sur l’alphabet Montessori qu’on adore !). Et bien la méthode Loczy a, elle aussi, ses équipements dédiés. Connaissez-vous le triangle de Pikler ? C’est un équipement modulable qui laisse libre cours à l’imagination de l’enfant. Ses usages sont multiples et ne brident pas la créativité ! Ses bénéfices ? Le développement de la coordination et de la concentration, le renforcement musculaire, mais aussi de l’estime de soi. (Oui, ça donne envie de s’en procurer un pour adultes, on vous l’accorde 😜 !) Mais il n’est pas seul, il existe aussi le cube Pikler, la rampe Pikler, l’arche Pikler…

Quelle différence entre les pédagogies Loczy et Montessori ?

Ne faisons pas durer le suspens… Pédagogie Loczy et pédagogie Montessori sont des pédagogies alternatives complémentaires, qui n’ont pas tant que ça de différences. Toutes deux partagent la même philosophie, à savoir autonomie et confiance en soi dès le plus jeune âge ! S’il fallait vraiment les différencier, on dirait que la première fait un focus sur les tout-petits entre 0 et 3 ans, là où la deuxième se penche sur l’éducation bienveillante des enfants dès 3 ans. D’ailleurs, il n’est pas rare que les crèches Pikler Loczy utilisent du matériel Montessori. 

Alors, tentés par la pédagogie alternative Loczy ? Il faut dire que c’est une méthode qui ne veut que du bien à nos bébés. Et qui croit en leurs capacités dès le début ! Parce que OUI, ils sont capables de se débrouiller tout seuls au sein d’un environnement sécurisé favorisant leur autonomie ! C’est d’ailleurs un point commun qu’elle partage avec la méthode Montessori. Et, on le sait, faire confiance à un tout-petit c’est déjà lui donner de nombreuses clefs. Et il en aura besoin pour la suite de l’aventure ! Alors laissons nos petits faire leurs propres expériences, se débrouiller… et nous bluffer ! Vous verrez, c’est une pédagogie qui porte ses fruits : curiosité, esprit d’initiative, autonomie, sécurité affective. Bref, des petits bien dans leurs baskets ! Et pour les encourager, un peu plus tard et sur la durée, on peut aussi leur proposer de chouettes lectures grâce aux magazines des Mini Mondes !

qu'est-ce que la méthode loczy

Partagez