Quels sont les bienfaits de la musique pour mon enfant (et pour moi-même !) ?

24 janvier 2024
/
7 minutes
Image principale de l\'article de blog

Vous vous en doutez certainement, on n’a pas besoin d’être un virtuose ni d’avoir des années de solfège derrière soi pour profiter des bienfaits de la musique. Chaque note est cadeau. Le moindre spectacle est un shoot de dopamine (oui, même les « pestacles » balbutiants de nos Minis…). Et il y a une infinité de combinaisons pour démultiplier les bénéfices : écouter, chantonner, siffloter, chanter à tue-tête ou sous la douche. Mais aussi jouer d’un instrument, taper sur des casseroles ou un xylophone. Tout est bon à prendre. Et le mieux dans tout ça, c’est que les enfants peuvent profiter de la musique dès le départ, et même avant. Si, si ! Écouter de la musique in utero est une activité comme une autre 😉. Berceuse, comptine, conte musical, chanson amoureusement entonnée par maman ou papa… Il n’y a pas d’âge pour en profiter et les bénéfices sont pléthore ! Alors, quels sont au juste les bienfaits de la musique ? Quels en sont ses effets sur le corps et le cerveau de nos enfants (et les nôtres !) ? Et pourquoi ne pas se lancer dans l’apprentissage d’un instrument ? Vous croyiez connaître la musique… on vous la décrypte !

Quels sont les avantages de la musique ?

Aujourd’hui, la musique est partout. Pas une publicité sans quelques notes en arrière-fond, pas une boutique sans ambiance musicale. On ne vous parle même pas des ascenseurs ou de la petite musique qui nous fait patienter au téléphone… Et à l’heure du téléchargement rapide et en abondance, on peut se demander tout le bien que la musique nous veut. Et bien figurez-vous que les bienfaits de la musique sont bel et bien là, à chaque note. Chez nos enfants, c’est flagrant :

  • La musique est source de plaisir, de bien-être et de partage. C’est universel ! Ce qui permet à nos tout-petits de rentrer joyeusement dans les prémices de la socialisation. Chanter, danser ou tout simplement bouger en rythme permet la cohésion de groupe et le plaisir partagé. Allez, une petite boum à la crèche ?
  • Jouer les musiciens, même amateurs, permet de découvrir le tempo… et la créativité musicale ! Il suffit de sortir les maracas ou le xylophone pour s’en rendre compte. Même pas besoin de partition !
  • La musique se ressent aussi corporellement, ce qui aide nos Minis à appréhender leur corps, leurs sensations. D’ailleurs, on ne compte plus les chansonnettes qui ont pour sujet les différentes parties du corps… « Mains en l’air, sur la tête, aux épaules et… » (on parie que vous avez la suite 😂 !)
  • En parlant de comptines, la musique est l’alliée du langage. Tout ce vocabulaire qui se mémorise en rien de temps (et en rythme s’il vous plaît !).
  • La musique est vectrice d’émotions et elle permet aussi à l’enfant de tisser du lien avec son parent. Et ce, peu importe la manière dont vous vous y prenez. Ne dit-on pas aussi qu’elle adoucit les mœurs ?

Pourquoi écouter de la musique ?

Dans certains cas, écouter de la musique est salvateur. On pense notamment aux bébés prématurés que la musique aide à déstresser, en stabilisant leur rythme cardiaque. Ou aux ados, qui y trouvent un vrai refuge. Et entre les deux, il se passe quoi ?

Éveiller son tout-petit à la mélodie

L’éveil musical est aussi important que n’importe quel autre apprentissage. Et il est tellement facile à mettre en place au quotidien que ce serait dommage de s’en priver ! Si vous aimez chanter, capitalisez là-dessus, à divers moments. Pendant le rituel du coucher, pour adoucir l’endormissement. Mais aussi, pourquoi pas, à l’heure du bain ou au moment de ranger les jouets qui traînent. Après tout, ça réussit pas mal aux princesses Disney, le ménage en chantant… avec l’oiseau sur le bout du doigt, absolument (#vismaviedeprincesse 🐦).

Apprendre en chantant, un vrai plaisir pour les enfants

Profitez également des nombreuses comptines et chansons pour enfants qui existent dans le paysage auditif. Elles sont un outil à la puissance insoupçonnée pour aider aux divers apprentissages. Et oui, les bienfaits de la musique sont aussi cognitifs !

L’importance de la musique chez les jeunes

L’adolescence est un virage qui se prend plus ou moins bien par nos ados, mais qu’on peut anticiper… en chanson. La musique est clé à ce moment-là. Pourquoi ? Parce qu’elle leur offre un sentiment d’appartenance, au sein d’une petite communauté qui apprécie les mêmes morceaux, les mêmes groupes, les mêmes styles musicaux. Mais aussi parce que la musique favorise l’autonomie. C’est l’âge où on n’écoute plus la musique de ses parents, où on affirme ses goûts perso. Et la pratique d’un instrument rehausse l’estime de soi, ce qui est important !

Quel est l’effet de la musique sur le corps humain ?

Les effets de la musique sur le cerveau

La musique est une source de plaisir, littéralement, puisqu’elle libère de la dopamine dans notre cerveau dès qu’on l’écoute. Pour être plus précis, c’est au niveau du système de récompense que ça se passe dans notre cerveau. Un vrai shoot de plaisir ! Et ce n’est pas tout, puisque la musique réduit aussi le stress et l’hypertension, en baissant notre niveau de cortisol. Certaines études l’ont comparée à un anxiolytique. Balaise. Elle booste même nos apprentissages et notre mémoire : un fond musical serait capable d’améliorer nos performances cognitives !

…et sur le reste du corps

Revenons-en à nos petits bébés prématurés, dont on disait plus haut que la musique aidait à stabiliser la fréquence cardiaque. Et bien elle les aide aussi à mieux supporter la douleur et les soins médicaux qui leur sont apportés. C’est d’ailleurs valable pour tout le monde, à tout âge. Dans une tout autre mesure, la musique aide à faire du sport. « Euh… » Mais si ! On tient plus longtemps lors de notre footing si on a un casque vissé sur les oreilles. Pourquoi ? Parce qu’elle motive et, surtout, qu’elle distrait 😜.

Pourquoi proposer à mon enfant d’apprendre à jouer d’un instrument ?

Apprendre à jouer d’un instrument, c’est bon à plusieurs niveaux. D’abord, c’est un excellent moyen de se retrouver au sein d’un petit groupe qui partage la même envie, la même passion. (Des fans de notes, de portées et rythme endiablés ici ?) D’autant que ça oblige à la socialisation, dès que l’enfant joue en groupe : chorale, orchestre, etc. Il faut apprendre à écouter les autres pour jouer en harmonie et dans le bon tempo ! Ensuite, jouer de la musique, c’est excellent au niveau des capacités, qui se développent à vitesse grand V :

  • mémoire ;
  • motricité ;
  • concentration ;
  • langage.

Enfin, c’est un bon moyen d’instiller le goût de l’effort… On ne devient pas musicien du jour au lendemain et la pratique d’un instrument n’est pas innée ! Travailler les gammes, prendre en main l’instrument, comprendre le rythme… Tout ça s’apprend et se peaufine. On ne lâche rien !

Dites, elle en a sous la pédale la musique ! C’est fou tous ces bienfaits que la musique nous procure. Mais y a-t-il parfois un trop plein ? Et bien… oui. On vous le disait, la musique est partout, jusque dans les rayons du supermarché. Le risque, c’est de lui faire perdre son caractère précieux, de ne plus l’écouter vraiment. Voire de la subir, parfois. Alors, pour éviter l’irritabilité et la fatigue auditive qui découlent d’un trop-plein de musique, on ne la laisse pas tourner en continu. Et on décide d’en faire un moment de plaisir, en choisissant ses morceaux au moment opportun. D’ailleurs, la sélection de musiques des Mini Mondes est là pour ça !

les bienfaits de la musique pour mon enfant

Partagez