Quelques idées de visites pour un séjour en famille inoubliable dans le Finistère

15 septembre 2023
/
6 minutes
Image principale de l\'article de blog

Les embruns, les fruits de mer et le kouign-amann, les paysages à couper le souffle et le son relaxant du ressac… La Bretagne vous appelle. C’est une destination authentique, qui ne déçoit jamais ! Les sorties en famille dans le Finistère ont cette pointe de magie qui plaît à tous, et les options sont pléthores. Envie de repartir à l’aventure avec vos enfants lors de vos prochaines vacances ? Embarquez petits et grands explorateurs de Plouguerneau à Brest pour découvrir la pointe bretonne, une destination « tourisme durable » qui séduira toute la tribu ! Alors, que faire dans le Finistère ? On vous guide pour vous aider à créer le séjour parfait et visiter le Finistère en famille sans en perdre une miette. À l’ouest toute, moussaillon !

Visiter le Finistère en famille : 2 jours à Plouguerneau

Pour débuter ces vacances et visiter le Finistère en famille, jetez l’ancre sur la côte des Abers où Plouguerneau vous promet des promenades ressourçantes au rythme des marées…

L’île Wrac’h

Le soleil se lève sur votre premier jour en Bretagne ? Chaussez vos marins d’un jour de leurs bottes en caoutchouc et dirigez-vous vers l’île Wrac’h ! Accessible en 15 minutes à pied depuis la plage de Saint-Cava, à marée basse, l’île est un havre de paix pour les oiseaux, les visiteurs et les artistes qui y exposent leurs œuvres. La promenade a creusé les estomacs ? Installez-vous sur les dunes pour un pique-nique au grand air entre deux séances de jeux sur la plage. Lorsque le menhir, au milieu des parcs à huîtres, a les pieds dans l’eau, il est temps de rejoindre le continent !

Lanvaon et Perroz

À vélo électrique, rejoignez le port de Perroz et ses hangars ostréicoles en passant par le phare de Lanvaon qui, à terre, sert de repère aux marins entrant dans l’aber Wrac’h.

Le trésor de l’île Vierge

Profitez d’une nouvelle balade vivifiante pour rejoindre la colline de la pointe du Castel Ac’h, d’où vous pourrez admirer l’île Vierge. Refuge des goélands et de l’Huîtrier pie, drôle d’oiseau que les enfants reconnaîtront à son long bec rouge orangé, l’île Vierge se situe à 1,5km du continent. C’est une étape incontournable de la Route des Phares, et pour cause : on y trouve le phare le plus haut d’Europe, avec ses 82,5 mètres !

Jeu de piste

Le Pays des Abers vous réserve encore quelques surprises, et c’est aux côtés de Naïg que vous allez les découvrir. Afin d’aider cette jeune aventurière à mener l’enquête, téléchargez gratuitement l’application Baludik pour une chasse aux indices à la recherche d’un mystérieux instrument de navigation perdu sur le port de l’aber Wrac’h…

Votre séjour finistérien en bref

Séjourner

Près des plages, l’écogîte Tyrheun est une maison de pêcheur rénovée dans un esprit bateau, avec sa mezzanine en filet de catamaran.

Pique-niquer

Sandwiches, produits bio et locaux : vous trouverez tout ce qu’il vous faut à l’épicerie de Lilia,

au cœur de Plouguerneau.

S’attabler

Si la Maison Legris est le paradis des amateurs d’huîtres, les petits gourmands se régaleront

d’une délicieuse crêpe sarrasin ou froment à la crêperie de la Route des Phares.

Suite et fin du séjour finistérien : 2 jours à Brest

Cap vers le sud où Brest vous ouvre ses portes pour mille et une activités inoubliables…

À l’aventure !

Votre première journée brestoise débute au cœur de la ville, rue de Siam. C’est depuis cette artère que l’on rejoint le Pont de Recouvrance, qui nous conduit à pied ou à vélo au quartier historique avec ses rues pavées, sa tour Tanguy et son jardin des Explorateurs qui surplombe la rade. De retour en centre-ville, préparez-vous à une ascension mémorable à bord du premier téléphérique urbain de France. Il offre à ses passagers une vue panoramique tout en les menant à un lieu hors du commun : les Ateliers des Capucins. Dans une ambiance familiale, au sein d’un ancien bâtiment industriel, c’est le paradis des enfants comme des amateurs d’art, de culture et de sport qui viennent y pratiquer de nombreuses activités. Fanas de musées ? Rendez-vous au 70.8, le « musée pour l’océan » des Ateliers des Capucins, ou au château de Brest dans lequel se cache le musée national de la Marine.

Apprendre en s’émerveillant

Un voyage unique au cœur des océans : c’est la promesse tenue par Océanopolis, un parc de découverte doté de 3 pavillons (tropical, polaire et Bretagne) qui abritent, au total, pas moins de 10 000 animaux pour apprendre en s’émerveillant. Au-delà de la visite, Océanopolis vous propose de passer une matinée inoubliable en soigneurs d’un jour pour nourrir et chouchouter phoques, loutres et manchots (dès 12 ans). Après le déjeuner, direction le splendide Jardin du Conservatoire Botanique National de Brest, non loin de la plage du Moulin Blanc et du pont de l’Iroise. Ouvertes tout au long des vacances scolaires, les serres tropicales du Conservatoire se transformeront en terrain de jeu pour les enfants qui partiront volontiers à la recherche… de « l’arbre au trésor » ! Et pour conclure en beauté ce séjour en famille en Bretagne, larguez les amarres au quai du Commandant Malbert : des bouées multicolores aux chantiers de restauration de bateaux en bois, les marins en herbe en prendront plein les yeux.

 

Votre séjour brestois en bref

Se régaler

Goûtez aux « pompons de Brest », de délicieux caramels au beurre salé enrobés de chocolat.

Se défouler

Aux Ateliers des Capucins, le Climb up est un site incontournable pour les petits et grands grimpeurs, dès 3 ans !

S’amuser

Amateurs de manèges ? Faites un détour par le parc d’attractions La Récré des 3 Curés, à mi-

chemin entre Plouguerneau et Brest !

Vous voilà prêts à passer des vacances zen en famille à la pointe de la Bretagne. Vous verrez, c’est un territoire sublime, une culture riche qui ne demande qu’à être découverte… et une gastronomie qui ravira le palais des petits et des grands voyageurs. On vous souhaite de bonnes vacances !

Cet article a été réalisé en partenariat avec Tourisme Bretagne.

Crédit photo – couverture : LAMOUREUX Alexandre – Sensation Bretagne et article : Mathieu Le Gall

Partagez