Félicitations, tu as relevé les défis que t'ont lancé Flaggy, Sacha et Oscar.
Pour vivre de nouvelles aventures et te remercier pour ta participation on t'offre un de ces 2 carnets de voyage des Mini Mondes avec le code : DEFITERREOCEAN
Offre valable du 1 juillet au 30 septembre 2022 et limitée à 1 utilisation par famille, dans la limite des stocks disponibles.
ÉTAPE 1
Bien joué, tu as réussi la première étape de notre chasse au trésor !

"Jim est en balade dans les bois !"
Mémorise cette phrase et va la répéter au vendeur pour découvrir la prochaine étape !
ÉTAPE 2
Bien joué, tu as réussi la deuxième étape de notre chasse au trésor !

"Jeanne fait du shopping !"
Mémorise cette phrase et va la répéter au vendeur pour découvrir la prochaine étape !
ÉTAPE 3
Bien joué, tu as réussi la troisième étape de notre chasse au trésor !

"Sacha s'amuse avec son kit de plage !"
Mémorise cette phrase et va la répéter au vendeur pour découvrir la prochaine étape !
ÉTAPE 4
Bien joué, tu as réussi l'étape finale de notre chasse au trésor !

"Oscar adore découvrir la nature !"
Mémorise cette phrase et va la répéter au vendeur pour découvrir où nous retrouver à 17H pétantes pour récupérer ton cadeau !

Les enjeux de l’école maternelle : concrètement, que fait mon enfant pendant ses journées ?

Il est 8 h 45, vous venez de déposer Kevin à la porte de sa classe. Vous souriez à sa maîtresse en vous assurant du regard qu’il a bien pris place à la table d’activité en autonomie de son choix. Vous rêvez à votre deuxième café en enfourchant votre vélo, quand soudain le doute surgit. Mais que fait votre enfant tout au long de sa journée d’école, au juste ? Quel parent ne s’est pas un jour posé la question ! Stimulation du langage, numération, exploration du monde, activités physiques et artistiques… Kevin ne s’ennuie pas ! La maternelle, obligatoire dès 3 ans, est un cycle unique qui fait la part belle à la socialisation et aux apprentissages par le jeu. Tout en respectant le rythme de ces tout-petits qui deviendront grands. On part faire un tour à l’école maternelle, ça vous dit ?

L’école maternelle : un cycle unique d’apprentissages

Ne vous flagellez pas si Kevin ne vous dit rien de ses journées. Non. Vous n’avez pas mal posé la question et il n’a pas pris la grosse tête en arrivant en petite section de maternelle ! 

Carnet de suivi

Si vous voulez en savoir plus sur le contenu de ses apprentissages, il va falloir ruser. Le carnet de suivi des apprentissages est un excellent point de départ. Son maître ou sa maîtresse y consigne tout ce que la classe effectue trimestre après trimestre, en pointant les acquis de votre enfant. L’enseignant prendra d’ailleurs régulièrement rendez-vous avec tous les parents pour leur faire un retour sur les progrès de chacun de ses petits élèves. 

Cycle d’enseignement

Petite, moyenne et grande section forment un seul cycle. C’est-à-dire que les apprentissages sont lissés sur trois ans et que l’objectif des acquisitions est fixé en fin de maternelle. Chacun son rythme ! Un enfant peut parfaitement maîtriser l’ensemble des acquis dès la petite section de maternelle, quand d’autres auront un déclic sur tel ou tel sujet en moyenne section… Ou en valideront une bonne maîtrise au dernier trimestre de grande section ! Le plaisir est l’élément clé d’une école qui se veut accueillante et bienveillante, respectueuse des rythmes de développement de chacun. 

Épanouissement et langage

Apprendre, s’affirmer et s’épanouir. Ce sont les maîtres mots d’une école maternelle basée avant tout sur l’épanouissement et la maîtrise du langage. Et c’est important, car les enseignements qui y sont dispensés (en classe, mais pas que) sont fondamentaux. Imaginez-vous quand même que le petit Kevin se fait des semaines de 24 h ! Il y aura, bien sûr, les sempiternelles séances de découpage et les nombreux collages (dextérité : check ✔️). Mais aussi l’apprentissage des formes et des couleurs, les balbutiements de l’écriture et les premiers problèmes de mathématique (si, si 🤓). Le tout, mis en perspective par la découverte de la vie en groupe. 

Le langage

C’est la base de tous les enseignements, dont l’écriture des lettres. Une bonne maîtrise de la langue est primordiale pour entrer dans les apprentissages, mais aussi pour fluidifier la vie et les interactions en groupe. Kevin va donc apprendre à mobiliser le langage dans un tas d’activités différentes. En début de journée notamment, lorsque l’instituteur ou l’institutrice laisse s’exprimer les enfants. Date, élèves absents, météo « et raconte-nous ce que tu as fait le weekend dernier ». La prise de parole, tour à tour, permet d’asseoir le langage. C’est un outil en perpétuelle consolidation, qui permet aussi la prise en compte de l’autre (qu’il faut savoir écouter et, pourquoi pas, confronter.)

La stimulation du langage oral passe aussi par les histoires. Si on vous dit que vos enfants font leurs premières compréhensions de texte en petite section ? Dingue ! Mais complètement vrai. L’instit’ raconte, montre les illustrations, puis vient le moment des questions. Qu’est-ce que les enfants en ont compris, sont-ils en mesure de remettre la chronologie de l’histoire dans le bon ordre ? Qui sont les personnages, quelle est la trame narrative ? Ont-ils apprécié et sinon, pourquoi ? En maternelle, vos enfants sont bel et bien capables de pondre une explication de texte. Balaise. 

Les activités physiques et artistiques

Motricité

Découvrir des sensations, appréhender les limites de son corps, se situer dans l’espace… Si bien des écoles vous demandent de fournir des petits chaussons de gymnastique, ce n’est pas par hasard. C’est qu’ils vont en passer du temps dans la salle de motricité ! Courir, rouler, danser, faire la ronde ou sauter à la corde : il va y avoir du sport… Une fois installé le parcours de motricité, il va permettre aux enfants de la classe d’explorer leurs possibilités physiques en toute sécurité. Ces jeux sportifs sont un temps fort de leur journée qui leur permet d’agir, s’exprimer et comprendre. C’est aussi une super occasion de naviguer dans le groupe, d’y prendre sa place et de respecter celle des autres. (C’est Mathilda qui passera la première sur le mini trampoline et Kevin ne pourra rien y faire à part attendre son tour.)

Activités artistiques

Ne soyez pas étonnés de voir votre enfant fanfaronner devant sa copie (parfaite 💛) d’un tableau de Matisse, gouache et paillettes. Et il ne s’arrêtera pas là ! Sur papier ou carton, à l’aide d’une boîte de crayons ou au doigt (voire à pleine main !), l’art est manuel et créatif en maternelle. Les arts visuels vont lui permettre de développer une sacrée sensibilité artistique. Mondrian, Kandinsky, Van Gogh. Oui, les petits de maternelle en connaissent un rayon sur la peinture… qu’ils pratiquent aussi ! Certains professeurs des écoles mettent en place les « dessins du bonhomme » de septembre, d’octobre, etc. L’idée ? C’est de suivre l’évolution (« tiens, ce mois-ci il a des bras ») en les consignant dans un cahier qui suit l’enfant sur l’année entière. La découverte du monde de l’art est quasi sans limites. Analyse d’images, création d’objets, initiation aux arts du spectacle, expression de soi à travers le chant : le domaine est aussi vaste que formateur.

La structuration de la pensée

Dites donc, c’est qu’elles sont collées avec précision ces gommettes : une étoile rose, un triangle vert, une étoile rose, un triangle vert, une étoile rose… Et voilà, Kevin vient produire son premier algorithme. D’ici à la fin de grande section, il maîtrisera également l’écriture des chiffres. Compter (jusqu’à 5), dénombrer, mais aussi évaluer (beaucoup de, pas beaucoup de), comparer les formes et les grandeurs… Acquérir les premiers outils mathématiques se fait à l’école maternelle. Sous forme de jeux, dont beaucoup de jeux de société, les enfants entrent doucement en relation avec les maths. Pour finir par être capables de résoudre leurs premiers problèmes mathématiques ! (« Donc, si une poule a 2 pattes et que j’en vois 4 derrière la barrière ; j’ai combien de poules en tout derrière la barrière ? » Vous nous suivez toujours 😉 ?)

L’exploration du monde

Cette exploration prendra toutes les formes possibles. Des expérimentations sensorielles, une découverte de la matière et du vivant : l’objectif, c’est de découvrir le monde et de le comprendre. Kevin va naviguer d’explorations en découvertes autour de la vie animale et végétale. Et vous aurez peut-être des surprises de temps en temps. « Quiiii s’occupe des phasmes pendant les vacances scolaires, hein, quiiii prend le terrarium ? » 

Il y aura aussi des séances de patouille, de malaxage et de tripotage en tous genres. La terre, le sable, l’eau, la farine : les petits scientifiques vont mélanger, dissoudre, faire chauffer. Pour ensuite voir ce que ça donne ! Une grande partie de l’exploration aura aussi pour but de matérialiser le temps qui passe, de se représenter le rythme des saisons et de se situer dans tout ça. Les repères sociaux sont matérialisés en classe par le calendrier avec lequel les élèves interagissent chaque jour en changeant la date, en notant le temps qu’il fait. Chronologie, repères, espace… finger in the nose. Ah oui, d’ailleurs ! L’apprentissage des langues a aussi sa place en maternelle, qui forme des petits citoyens du monde.

✏️🏫📚🎨

En fin de maternelle, vos enfants sont capables de situer des événements, de se repérer dans une journée, d’ordonner la chronologie d’un récit. De nommer les différentes parties de leur corps, d’utiliser des outils. De s’exprimer au sein d’un groupe en faisant un bon usage du langage. Mais aussi de dénombrer, de manipuler et comparer. De coordonner leurs gestes et de coopérer. Bref, de vous bluffer ! Alors pour stabiliser les acquis de Kevin et participer à ses apprentissages tout en vous amusant, plongez ensemble dans les carnets de voyage des Mini Mondes ☀️.

enjeux-ecole-maternelle