Sommeil des Enfants Pendant les Vacances

9 août 2022
/
8 minutes
Image principale de l\'article de blog

Comment bien gérer le sommeil de ses enfants pendant les vacances ?

Les vacances sont synonymes de repos bien mérité, de longues siestes en hamac et de grasses matinées. Surtout si vous avez passé l’année scolaire à lutter pour endormir un (ou plusieurs !) enfant récalcitrant. Du coup, vous avez prévu de partir au soleil et de dormir un maximum. En vacances, j’oublie tout ? Pas sûr ! En tout cas, pas en ce qui concerne le sommeil réparateur de vos petits dormeurs. D’ailleurs, vous passerez vous aussi par une phase d’adaptation : il vous faudra à peu près 10 jours pour vous mettre dans le bain des vacances. Votre sommeil doit également trouver son rythme de croisière ! Vos enfants seront plus rapides à entrer dans la danse, même si leur coucher ne devra pas trop s’éloigner de ce qu’ils connaissent habituellement. Bien sûr, vous pouvez assouplir les règles et les horaires, mais sans en abuser, sous peine d’irritabilité le lendemain ! Alors, comment bien se reposer ? Et comment gérer le sommeil des enfants pendant les vacances ? On fait le point !

Tester le lit d’appoint avant de partir en vacances

Une question qui revient souvent : comment aider bébé à dormir ailleurs ? Elle est également valable pour les plus grands, dont le sommeil peut être perturbé dès qu’ils ont à s’endormir ailleurs que dans leur lit… Ou ailleurs que dans leur propre chambre. Un truc tout bête, mais qu’on oublie souvent, c’est de tester chez soi le lit d’appoint ou le lit parapluie avant de partir en vacances.

Enfin, vous l’aurez compris, il s’agit de le faire tester à vos enfants le temps de quelques siestes ou d’une nuit ou deux avant le départ. Pas uniquement de le monter pour voir si tout fonctionne bien ! Pourquoi ? Pour aider votre nourrisson ou votre enfant à s’habituer à l’espace de sommeil qu’il occupera pendant les vacances familiales. C’est une bonne façon pour les tout-petits de s’accoutumer aux matières, aux odeurs, aux nouvelles surfaces à toucher… D’ailleurs, s’il est resté propre, gardez le même drap pour les vacances : les odeurs familières sont toujours les bienvenues. L’endormissement dans la chambre de la maison de location n’en sera que facilité.

Vous pouvez appliquer ce conseil pour les plus grands, en leur proposant de tester le matelas de camping et le sac de couchage. Ou, pourquoi pas, le matelas d’appoint sur lequel ils dormiront chez des amis. Pensez à emporter leur oreiller avec vous, comme pour les bébés, c’est un objet réconfortant qui sent bon la maison et les habitudes. Au même titre que le doudou !

Rester attentifs aux signes de fatigue

Selon les âges, vos Minis ont besoin de 10 à 16 heures de sommeil par jour. Ce qui reste valable pendant les vacances ! Alors, pour éviter de trop perturber ce précieux sommeil, gardez l’œil ouvert histoire qu’eux puissent fermer les paupières dès qu’ils en ont besoin ! Dès que vous sentez votre enfant fatigué ou irritable, proposez-lui d’aller se coucher. S’il résiste, accompagnez-le dans un temps calme avant qu’il réussisse à fermer les yeux le temps d’une sieste ou pour la nuit.

Idéalement, vous ferez de même ! Pour vous reposer au maximum, soyez attentifs à vos propres signes de fatigue. On a tendance à passer à côté pendant l’année, mais les vacances sont propices à se recentrer… et à régler un petit trouble du sommeil qu’on se traîne depuis des lustres ! (Si vos enfants ont la gentillesse de vous le permettre ?) couchez-vous quand vous êtes fatigués et levez-vous naturellement lorsque vous êtes réveillés. C’est un peu contre-intuitif, mais vous rendormir ne vous aiderait pas à vous sentir plus reposé. Et le second réveil piquerait davantage que le premier… Regardez vos enfants qui sautent du lit l’œil à peine ouvert, ils ont tout compris !

Diminuer le temps d’écran

Comme pour nous, adultes, les enfants ont tout intérêt à ne pas être collés aux écrans au moins deux heures avant de se coucher. Les dessins animés en journée, oui, mais pas juste avant d’aller au lit ! Vous le savez déjà, mais les enfants et les écrans, ça ne fait pas toujours un joyeux mélange. D’ailleurs, faire défiler les photos de famille sur un smartphone avant de dormir n’est pas une excellente idée non plus (même si c’est chouette à faire !)… La lumière bleue des écrans bloque la mélatonine, précieuse hormone du sommeil. Allez, digital detox pour tout le monde le temps des vacances !

Ne pas jouer les prolongations pendant la sieste

Jetlag mis à part, vos enfants devraient se caler sur leurs horaires habituels, du moins les premiers jours. Les petits qui siestent d’habitude devraient donc sombrer dans les bras de morphée après le repas et ne se réveiller qu’une fois frais et dispos ! Alors bon, ça, c’est la théorie. En pratique, c’est vrai que c’est plus compliqué de faire la sieste pendant les vacances, surtout l’été. Il fait chaud et la lumière vive du soleil peut être gênante. Si les bébés peuvent s’endormir bercés en porte-bébé ou en poussette, les plus grands devront faire une pause dans leur lit. Veillez donc à prévoir un temps de repos après le déjeuner, aux heures où de toute façon il fait trop chaud pour s’exposer au soleil.

Mais personne ne devra en abuser, ni les petits ni les grands ! La sieste qui traîne et dont tout le monde sort un peu groggy n’est pas une si bonne idée. Elle décalerait l’heure du coucher le soir. Quand réveiller un enfant ? On a envie de vous dire JAMAIS ?, mais les siestes trop longues prises dans la torpeur de l’été ne les aideront pas plus que vous. Si vous trouvez que vos enfants ont du mal à sortir de la sieste, entrouvrez les volets et recommencez à faire un peu plus de bruit. Doucement, mais sûrement.

Préserver le sommeil des enfants pendant les vacances

Vous l’aurez compris, pour les siestes comme pour la nuit, il va falloir se forcer à respecter le rythme des plus petits. Comme à la maison en temps normal, on diminue le bruit et on essaie de créer un peu d’obscurité, propice à l’endormissement. Fermez les volets de moitié une heure avant de coucher vos enfants, pour créer une légère pénombre. Et fermez-les complètement pendant la phase d’endormissement. S’il fait trop chaud, créez des courants d’air un peu avant le coucher, pour faire circuler l’air et évacuer la chaleur accumulée pendant la journée.

Pour faciliter le sommeil, essayez de conserver le même rituel du coucher qu’à la maison. C’est une bonne façon de garder les repères et de faire comprendre à vos Minis que le compte à rebours du dodo est enclenché !

Se recaler une semaine avant la rentrée

Une fois rentrés, donnez-vous quelques jours pour atterrir un peu et remettre en place le rythme de sommeil habituel, surtout s’il a beaucoup bougé pendant les vacances. Il est possible que bébé ait été perturbé pendant les vacances ou que les grands aient mal dormi à cause de la lumière et de la chaleur. Comment gérer les régressions du sommeil ? Pas de panique ! Une semaine avant la rentrée des classes, vous pourrez reprendre vos bonnes habitudes familiales en étant particulièrement à cheval sur les horaires de coucher. Les enfants qui s’étaient habitués à dormir avec vous sous la tente ou dans la maison de location retrouveront leur routine à la maison. Tout devrait rentrer dans l’ordre !

Le sommeil, c’est la vie (surtout pour les parents épuisés, on ne le sait que trop bien ?). Et c’est valable en vacances, même à l’autre bout du monde ! Les nourrissons devraient réussir à s’endormir à peu près n’importe où n’importe quand (les petits veinards). Mais il arrive qu’en vacances bébé ne fasse plus ses nuits, ou que les plus grands se remettent à faire de la résistance. Un peu de patience, une obscurité totale et de belles histoires avant de s’endormir sont vos meilleurs alliés. Et, rassurez-vous, si le sommeil de bébé est mis à rude épreuve pendant les vacances, il retrouvera son rythme et ses habitudes une fois de retour à la maison. Coup de bol, c’est valable pour toute la famille !

Gérer le sommeil des enfants en vacances

Partagez