Pratiquer la Méditation Avec Votre Enfant

18 août 2022
/
8 minutes
Image principale de l\'article de blog

Conseils et exercices faciles pour pratiquer la méditation avec votre enfant !

Longtemps réservée à quelques initiés, la méditation s’invite dans notre vie de famille (et dans les écoles !) et c’est une excellente nouvelle. Petits et grands en profitent pour y puiser tous les bienfaits possibles et faire de ce moment de calme un petit rituel antistress. C’est LE moment privilégié pour tendre l’oreille sur ce qui se passe tout autour et pour se reconnecter à soi-même. Et c’est un moment riche à partager avec votre enfant. L’idée n’est pas de se calmer à tout prix, mais de prendre conscience grâce à l’observation attentive de ses émotions et ressentis corporels. La méditation est à portée de tous, même les plus petits, à condition d’opter pour des exercices simples et pas trop longs. Pratiquée au quotidien, la méditation guidée aide votre enfant à réguler son stress, à prendre conscience de son corps et de ses sensations. Ça fait rêver, non ? Alors, quels sont les bienfaits de la méditation pour un enfant ? Et comment pratiquer la méditation avec votre enfant ? On fait le point, tout en douceur.

Les bienfaits de la méditation pour votre enfant

La méditation permet à votre enfant de travailler sa concentration grâce à des exercices de respiration et une prise de conscience sur son environnement proche et ses ressentis. Elle regorge de bienfaits !

Un moment de bien-être et de sérénité

Si la relaxation n’est pas le but en soi de la méditation, elle favorise tout de même une plus grande sérénité qui découle naturellement de ce moment calme. Guidée ou non, la méditation apaise votre enfant qui concentre son attention sur les bruits extérieurs, sa respiration et son ressenti… le temps d’une minute ou deux. Les pensées qui lui tourbillonnaient dans la tête retombent (comme les flocons d’une boule à neige). Il est à l’écoute de ses émotions, mais aussi de ce qui se passe dans son corps. Le tout, sans chercher à rien changer ni à juger. C’est une pause appréciable ! Comme un petit pas de côté, une prise de recul qui fait du bien.

Une pratique qui renforce la relation avec votre enfant

Votre enfant est-il stressé ? Ou a-t-il du mal à s’apaiser pour s’endormir malgré un rituel du coucher bien ficelé ? La pratique de la méditation en famille peut vous donner un petit coup de pouce. Elle offre un apaisement bienvenu pour mieux vivre certaines situations ou se faire du bien, tout simplement. C’est une chouette découverte pour parents et enfants, d’autant qu’elle renforce les liens familiaux grâce au partage des émotions et des ressentis. Pour faciliter son accès aux plus petits, vous pouvez tout à fait guider la méditation grâce à une histoire lue à voix haute. Elle permet à votre enfant d’entrer dans l’exercice en se concentrant sur les mots. Pour vous aider, vous pouvez vous appuyer sur des ouvrages, comme le célèbre livre d’Aline Snel : Calme et attentif comme une grenouille.

Quelques minutes pour mieux vivre ses émotions

En se concentrant sur ses émotions, votre Mini s’offre une pause loin du brouhaha du quotidien et de la (sur)stimulation qu’il induit. Méditer quelques minutes, c’est se permettre un moment rien qu’à soi, c’est apprendre à redevenir monotâche l’espace d’un instant. L’idée, c’est d’accueillir ses émotions, quelles qu’elles soient. Votre enfant n’a pas besoin de chercher à vouloir transformer ses émotions négatives et il est encouragé à ne pas les juger. Il réalise qu’elles sont là, les négatives comme les positives : c’est une autre façon de les appréhender, dans la bienveillance. D’ailleurs, la mise en place d’une pratique régulière l’aidera à se décharger de ses émotions négatives, en trouvant l’apaisement quotidiennement.

Comment pratiquer la méditation avec votre enfant ?

Les bienfaits de la méditation vous séduisent et vous avez envie d’initer votre Mini ? Rien de plus simple. Non, vraiment !

Trouver le bon endroit

Mettez-vous d’accord sur un endroit qui lui plaît. Un coin calme un peu à l’écart qui favorisera la concentration et au sein duquel vous ne serez pas dérangés le temps de la séance de méditation. Ça peut être sa chambre, un coin du salon, voire sur la terrasse ou au jardin, assis dans l’herbe ! Le tout, c’est que votre enfant s’y sente à l’aise. Pas besoin de matériel particulier, votre bout de chou appréciera peut-être de s’allonger directement sur le sol ou sur le tapis du salon. Pas besoin non plus de forcément rester immobile, surtout durant les débuts en phase de découverte. Et si c’est vraiment compliqué, commencez l’initiation à la pratique par le coloriage de mandala : méditatif à souhait !

Faire de ce rituel une habitude

Mieux vaut méditer 1 ou 2 minutes par jour que 30 minutes tous les deux mois. C’est la régularité qui fait tout ! Repérez les moments de la journée durant lesquels votre Mini n’est pas trop excité (au réveil ? Au moment d’aller se coucher ? Le week-end après le repas ?). Et offrez-lui régulièrement cette pause appréciable. Au bout d’un moment, c’est peut-être lui qui viendra vous solliciter pour méditer !

Opter pour des séances courtes et abordables

Choisissez un moment serein (exit la méditation à la sortie de l’école entre le goûter et les devoirs !) quand vous sentez votre enfant réceptif. La séance de méditation n’a pas besoin de traîner en longueur, surtout pour des enfants qui débutent. Chaque séance pourra s’étirer dans le temps au fur et à mesure, la concentration s’affinant et l’habitude faisant son chemin. Vous pouvez vous aider d’une application, comme celle de Petit Bambou par exemple, pour guider votre Mini dans sa méditation. Mais ce n’est pas une condition sine qua non. Une petite minute d’inspirations-expirations est une excellente entrée en matière !

Exercices de méditation pour enfants : place à la pratique !

Il existe pas mal d’exercices abordables pour les petits. Que ce soit l’histoire de la fourmi qui se balade des pieds à la tête (pendant laquelle vous lui décrivez tous les endroits du corps par lesquels elle passe). Ou l’exercice de l’arbre qui favorise l’ancrage (durant lequel l’enfant est debout et imagine ses racines s’enfoncer dans le sol alors que le vent se prend dans ses bras). Mais il existe aussi des exercices très simples qui ne nécessitent pas de support de lecture. Allez, on s’y met !

Balayage corporel

Proposez à votre enfant de passer en revue ses émotions et ses ressentis. Il démarre du sommet de son crâne et scanne mentalement tout son corps jusqu’à la pointe des pieds, sans s’arrêter sur un point précis. Il repère les endroits « confortables » où tout va bien et ceux où il peut y avoir des tensions ou des douleurs.

Respiration avec doudou

Confortablement allongé sur le sol, il pose son doudou sur son ventre et le regarde monter et descendre à chaque inspiration et expiration. En deux temps, trois mouvements, il se concentre sur sa respiration et peut même fermer les yeux sans perdre le fil. Vous pouvez lui demander comment sont ses respirations et s’il perçoit des différences entre elles. Les plus grands peuvent même les compter : « 1, inspiration, 2, expiration, 3, inspiration, 4, expiration… » jusqu’à 10.

Écoute active

Assis les yeux fermés, prenez une minute ou deux pour repérer les bruits qui vous entourent. Laissez-les venir et s’en aller, sans chercher à les suivre et sans vous concentrer sur certains bruits plus que d’autres. L’exercice peut s’étendre et durer plus longtemps dès que l’enfant est à l’aise et en à pris l’habitude.

La méditation regorge de bénéfices pour toute la famille. Si l’exercice vous tente, n’hésitez plus à vous lancer ! Votre Mini gagnera en concentration et en sérénité, ce qui n’est pas rien. Pratiquée régulièrement, elle l’aidera aussi à faire le point sur ses émotions et son ressenti corporel global. En plus, vous n’avez besoin de rien : ni matériel particulier ni de longues plages horaires. Même si, au besoin, les applications et les livres de méditation pour enfant peuvent être très utiles. Certains enfants sont déjà initiés à l’école, ce qui vous facilitera la tâche. Sinon, aidez-vous des exercices de méditation pour vous mettre le pied à l’étrier et n’hésitez pas à questionner votre enfant sur ce qu’il a ressenti après sa séance. C’est un beau moment d’échange. Inspirez, expirez… vous êtes bien.

méditer avec enfant

Partagez