Félicitations, tu as relevé les défis que t'ont lancé Flaggy, Sacha et Oscar.
Pour vivre de nouvelles aventures et te remercier pour ta participation on t'offre un de ces 2 carnets de voyage des Mini Mondes avec le code : DEFITERREOCEAN
Offre valable du 1 juillet au 30 septembre 2022 et limitée à 1 utilisation par famille, dans la limite des stocks disponibles.
ÉTAPE 1
Bien joué, tu as réussi la première étape de notre chasse au trésor !

"Jim est en balade dans les bois !"
Mémorise cette phrase et va la répéter au vendeur pour découvrir la prochaine étape !
ÉTAPE 2
Bien joué, tu as réussi la deuxième étape de notre chasse au trésor !

"Jeanne fait du shopping !"
Mémorise cette phrase et va la répéter au vendeur pour découvrir la prochaine étape !
ÉTAPE 3
Bien joué, tu as réussi la troisième étape de notre chasse au trésor !

"Sacha s'amuse avec son kit de plage !"
Mémorise cette phrase et va la répéter au vendeur pour découvrir la prochaine étape !
ÉTAPE 4
Bien joué, tu as réussi l'étape finale de notre chasse au trésor !

"Oscar adore découvrir la nature !"
Mémorise cette phrase et va la répéter au vendeur pour découvrir où nous retrouver à 17H pétantes pour récupérer ton cadeau !

7 histoires pour dormir comme un petit loir

La petite histoire du soir fait partie intégrante du rituel du coucher quand on est parents. Lorsqu’ils sont petits, on choisit de raconter à ses enfants des récits qui les aident à s’endormir de manière la plus apaisante possible. Ces petites histoires pour dormir préparent le terrain pour passer une bonne nuit, en plus d’offrir un chouette moment partagé. Objectif : faire le plein de câlins, puis trouver le sommeil. Les plus grands demanderont du rab à coup sûr et à grand renfort de « alleeez, une aaaautre », faisant ainsi traîner le rituel du soir (les malins). Pas de panique, on vous aide à refaire votre stock d’histoires pour dormir ! Plus ou moins courtes, elles sont toutes délicieuses à lire (ou à écouter !) avant de dormir. 

histoires-pour-dormir

1 – Abracadanoir, moi je vois dans le noir

Pour les plus petits, Abracadanoir, moi je vois dans le noir est un joli livre de Nathalie Laurent, illustré par Soledad Bravi. C’est une histoire haute en couleur pour aborder un sujet qui fait peur : le noir. Parce que, bon, on peut tout à fait avoir peur du noir… mais raffoler du chocolat noir ou adorer dessiner au feutre noir. On suit donc le petit héros de l’histoire faire appel à son imaginaire au fil des pages, pour parvenir à rêver en couleurs au milieu de la pénombre.
💛 On aime : 

  • la poésie du propos, abordé avec finesse ;
  • le fait que ce soit l’enfant-narrateur qui trouve la solution pour venir à bout de sa peur du noir, comme un grand ;
  • l’énumération de couleurs ou d’objets de page en page, qui rend la lecture dynamique et en fait une parfaite petite histoire pour préparer la nuit. 

2 – Au lit ! Une histoire d’Archibald

Installez-vous confortablement. Calez votre enfant au creux de votre bras ou de son oreiller. Et préparez-vous à rire. Au lit ! Une histoire d’Archibald d’Astrid Desbordes et Pauline Martin, est une histoire courte pour dormir… mais qui fait durer le plaisir ! Elle commence à 8 h 30 par un déraillement en règle du train du sommeil. Et voilà que la famille entière s’y met. Ils tentent tour à tour de border Archibald, de lui lire une, deux, puis trois histoires, de lui montrer directement comment faire. Bref, de ruser pour l’endormir. La cellule de crise autour de la table de la cuisine à minuit n’y fera rien. Chacun son rythme, après tout !
💛 On aime : 

  • l’humour ! Qui permet de prendre beaucoup de recul sur cet épineux sujet de l’endormissement ;
  • la tendresse qui ressort de chaque page ;
  • l’ingéniosité de cette quasi-fable du sommeil qui nous renvoie à celle de La Fontaine : « patience et longueur de temps… » (vous l’avez ? 😉).

3 – Ça suffit, bonne nuit ! : pour s’endormir de rire

C’est l’histoire d’un ours… qu’un canard empêche de dormir. Et ça dure un petit moment ! Ça suffit, bonne nuit ! de Jory John et illustré par Benji Davies, est un régal pour les yeux par sa mise en page originale. On se prend de compassion pour cet ours (qui n’est pas près d’hiberner, si vous voulez notre avis). Tout en souriant face aux propositions loufoques de son voisin à pattes palmées. Belle analogie entre cette histoire et ce que vos enfants peuvent vous faire vivre le soir, alors que vous rêvez de vous poser un peu !
💛  On aime : 

  • les illustrations et les typographies qui rendent la mise en page super originale ;
  • le rythme de l’histoire qui nous tient en haleine et la chute qui fera rire petits et grands ;
  • l’humour de cette histoire du soir qui sent le vécu !

4 – Harold et le crayon violet : un dessin pour le soir

Joli classique de la littérature américaine, Harold et le crayon violet de Crockett Johnson, vous embarque vous et votre enfant dans un univers imaginaire. On y rencontre Harold qui décide d’aller se balader, un crayon à la main. L’histoire suit le tracé qu’Harold dessine au fur et à mesure de son avancée. Le petit chemin qui se transforme en forêt, la plongée surprise dans l’eau, la montagne et la montgolfière, puis la recherche de sa maison. Le tout, dessiné par ce petit bonhomme, sous nos yeux.
💛  On aime :

  • l’originalité de ce récit, surprenant par sa mise en forme ;
  • les aventures incroyables vécues par Harold et dessinées en temps réel par son crayon violet ;
  • la fin de l’histoire, relaxante, où il se dessine un lit, une couverture et hop : dodo. 

5 – Max et les Maximonstres : l’imaginaire réconfortant 

Autre grand classique de la littérature jeunesse américaine, Max et les Maximonstres de l’illustre Maurice Sendak, vous offre le luxe d’un voyage imaginaire. Tout commence un soir où Max, privé de repas et puni dans sa chambre, en voit les murs se couvrir de verdure. S’en suivra l’arrivée fracassante d’un bateau porté par l’océan et qui conduira Max hors les murs et hors du temps, jusqu’aux Maximonstres. Il régnera sur une « fête épouvantable » avant de revenir sur ses pas, à travers les années et les flots, pour retrouver le confort de sa chambre. Où l’attend un repas chaud…
💛  On aime :

  • les illustrations, à tomber, qui s’imposent puis rétrécissent au fil des pages de façon symétrique entre début et fin ;
  • la poésie de l’ouvrage, dont l’histoire a traversé des générations sans une ride ;
  • le rythme, qui culmine lors de la « fête épouvantable » pour décélérer gentiment avant le clap de fin.

6 – Petit Gruffalo : pour frissonner avant de se coucher

Petit Gruffalo, de Julia Donaldson et Axel Scheffler pour les illustrations, remet au goût du jour la quête initiatique, pour le plus grand plaisir des petits téméraires ! Par une nuit de pleine lune et sous une lourde neige, l’enfant du Gruffalo (qui, lui, ronflait tranquillement) se faufile hors de leur grotte. Elle part à la recherche de la Grande Méchante Souris. De rencontre en rencontre, elle atteindra son but… Avant de filer rapidement se blottir contre son papa Gruffalo, qui ronfle toujours.
💛  On aime :

  • les répétitions, bien placées dans le texte, qui rythment l’histoire et la rendent quasi hypnotique ;
  • la trame du livre, qui fait un joli focus sur le courage du Petit Gruffalo et ses rencontres improbables ;
  • la chute de l’histoire, lorsque la boucle est bouclée et que tout le monde ronflotte tranquillement.

7 – Tu ne dors pas, Petit Ours ?

Petit Ours a du mal à s’endormir. Parce que Petit Ours a peur du noir. Grand Ours s’extirpe donc plusieurs fois de son fauteuil moelleux et de sa passionnante lecture (une situation que vous connaissez bien 😉) pour lui venir en aide. Une mini lanterne. Une plus grande lanterne. Une lanterne immense. Et comme toutes les lanternes du monde ne pourraient rien y faire, Grand Ours emmène Petit Ours se confronter à sa peur : le noir de la nuit. Aidé de la lune et des étoiles, Petit Ours s’endormira paisiblement, rassuré. Avec Tu ne dors pas, Petit Ours ?, Martin Waddell et Barbara Firth réussissent un tour de force : remettre la nuit au centre de la peur du noir.
💛  On aime :

  • la ténacité de Petit Ours qui ne lâche pas l’affaire ! Et la patience de Grand Ours, qui cherche à le rassurer ;
  • le thème universel de la peur du noir, abordé avec justesse ;
  • le happy end : les deux ours, endormis l’un contre l’autre.

Histoires pour dormir : testez l’audio

Un livre et au dodo… Mais qui a dit qu’il fallait absolument en faire la lecture vous-même ? Certainement pas nous ! L’histoire pour dormir, à écouter, ouvre de nombreuses possibilités. D’abord, elle vous permet d’éteindre directement la lumière (ou de n’allumer qu’une veilleuse) puisque vous n’aurez pas besoin de lire les pages. Elle transforme aussi ce rituel, habituellement un moment de lecture, en un moment d’écoute. Et elle permet de varier les plaisirs : l’histoire à lire pour dormir devient une histoire du soir qui s’écoute, ensemble, grâce à l’audio. On oublie tout support papier, pour se concentrer sur l’histoire elle-même. Si l’expérience vous tente, filez vite télécharger les pistes audio des histoires des Mini Mondes, elles sont disponibles gratuitement dans la médiathèque ! 

Oui, on le sait… Le plus dur, maintenant, ça va être de faire un choix parmi toutes ces histoires ! Laissez-vous guider par les goûts de vos enfants (qui mettent leur veto assez facilement 😂) et partagez avec eux le plaisir d’un bon livre le soir. Et comme on ne lit pas qu’au moment de se coucher, les lecteurs diurnes se réjouiront d’histoires qui dépotent ! Pour rêver les yeux bien ouverts et sans l’intention de les fermer, on opte pour Le Grand Départ des Duchemin, le livre des Mini Mondes !

histoires-enfants-pour-dormir