Jusqu’à quand et pourquoi donner (ou pas) le biberon du soir ?

19 septembre 2023
/
7 minutes
Image principale de l\'article de blog

Le lait, c’est l’aliment principal du nourrisson et c’est une partie importante des repas du bébé de 1 an. Jusque-là, on ne vous apprend rien ! Puis, les purées de légumes et autres compotes de fruits font leur entrée dans la vie et l’alimentation de nos petits bouts. Pourtant, il arrive que le biberon du soir perdure. Persiste, même ! Faut dire que l’habitude est ancrée depuis le premier jour : le lait, c’est la vie. Sauf que, bon, il arrive un moment où un bon petit sevrage est de rigueur. Boire, c’est bien. Mâcher, ce n’est pas mal non plus ! Mais quand arrêter le biberon ne coule pas de source, ça se corse un peu. Le biberon fait de la résistance et, bien souvent, bébé aussi. C’est précisément là qu’on se pose tout un tas de questions ! Les biberons jusqu’à quel âge ? Et puis d’ailleurs, le lait jusqu’à quel âge ? Pas de panique, on va vous aiguiller. Disclaimer : on n’a pas réponse à tout et, surtout, certaines situations dérogent à la règle ! Alors, référez-vous à ce que préconise votre pédiatre ou le médecin de famille. Pour le reste, on est là avec nos bons conseils ! Suivez le guide, on passe le fameux bib’ du soir au crible !

Quel rôle joue le biberon du soir ?

Avant de vous demander à quel âge arrêter le biberon, demandez-vous d’abord à quoi il sert, au juste. Ce sera plus simple, ensuite, de savoir quelle attitude adopter face audit bib’. 

Il fait partie intégrante du repas du soir de bébé

Tant que les repas solides de bébés ne comblent pas parfaitement tous ses besoins nutritionnels, le biberon du soir a toute sa place. Votre bébé peut revoir sa ration de lait le matin, au goûter ou le soir. Jusque-là, tout va bien. Entre 12 et 15 mois, la quantité de lait va progressivement diminuer, jusqu’à quasiment disparaître. Ce sera selon ! Certains enfants continueront de boire un verre de lait le matin ou au goûter, par plaisir. Les moins fan s’en passeront et préféreront un morceau de fromage ou un yaourt. Le bib’ de fin de repas peut donc avoir sa place sans souci, tant qu’il est pris à table et avant le brossage de dents. Sinon, gare à la vilaine carie 😨 ! 

C’est une aide à l’endormissement

Quand le biberon du soir fait partie du rituel du coucher, mais n’a plus aucune valeur nutritionnelle, c’est une autre histoire ! Le biberon du coucher, juste avant de dormir, peut devenir rapidement problématique pour l’hygiène dentaire. C’est à cause du lactose (un sucre naturellement présent dans le lait), qui favorise l’apparition de caries. Donc, si le biberon du soir est pris dans vos bras ou directement dans le lit juste avant l’endormissement, sans passer par la case brossage de dents… Ce sera une habitude à abandonner progressivement.  

Quand supprimer le biberon du soir ?

Idéalement, le biberon peut tendre à disparaître de la vie de votre Toumini entre 12 et 15 mois, à la louche. Et ce, pour plusieurs raisons : 

  • La diversification alimentaire lui fait de moins en moins de place, à ce biberon-là !
  • À partir d’un an révolu, votre bébé est capable de boire au verre ou à la tasse à bec. C’est parti pour de nouvelles aventures !
  • Le besoin de succion diminue aussi.
  • La routine du soir n’est plus vraiment censée inclure le bib’.  
  • Quand on a goûté aux joies d’un bon fromage, comment faire marche arrière et reprendre un biberon de lait ? (Ah non, pardon, on nous souffle dans l’oreillette que ça, c’est notre obsession à nous 🧀 🤤 !)

Disons qu’à partir de 12 mois, le biberon n’est plus une nécessité absolue. Il peut jouer les prolongations (à table, pendant le repas du soir) s’il est considéré comme dessert. Mais pas comme un doudou indispensable ! Vous verrez, progressivement, votre Toumini ira peut-être naturellement vers autre chose. « Bah, dis, ça a l’air pas mal ce petit fondant au chocolat, vas-y maman, fais goûter ? »

Par quoi remplacer les biberons ?

Et bien pas par du fondant au chocolat, du moins pas tout de suite 😂. Un bon dîner équilibré se compose de deux tiers de légumes pour un tiers de féculents. Ajoutez à ça un peu de matière grasse. C’est-à-dire une cuillère d’huile, de beurre ou de crème (et variez les plaisirs, que vous soyez méditerranéens, bretons ou normands 😉 !)… et le tour est joué. Si les 500 ml de lait quotidiens ont déjà été bus le matin, à midi ou au goûter, n’en donnez pas plus le soir. 

 

Pour vous aider, vous pouvez ritualiser le repas du soir, et dîner en même temps que votre Toumini, pour en faire un moment plaisir. Histoire de mettre toutes les chances de votre côté (surtout si vous tenez absolument à ce que bébé abandonne le biberon, pour X raisons), dînez assez tôt. Il ou elle sera moins fatiguée et plus réceptive à l’abandon du bib’ et à la découverte d’autres denrées. 

Comment retirer le bib’ du soir du rituel du coucher ?

Aaaaah, en voilà une question qu’elle est bonne. Parce qu’une fois qu’on a dit qu’il valait mieux éviter de s’endormir biberon dans le bec, on n’a pas tout dit ! Alors bon, on fait comment pour supprimer le biberon de la routine du soir ? 

  1. On diminue progressivement la quantité de lait donnée le soir (on ne retire pas tout d’un coup, on n’est pas des sauvages 😜 !).
  2. On peut essayer de remplacer le bib’ de lait donné au lit par un biberon d’eau. Mais soyons honnêtes, ça peut surprendre ! Surtout la première fois. Et puis, pas trop non plus, on ne voudrait pas que Chouchou se gave d’eau et (au choix) se lève la nuit ou se réveille trempé de pipi au petit matin.
  3. On change la routine du tout au tout et on opte pour un nouveau rituel du coucher (allez, ciao, bye bye le bib’). 

Alors, vous le sentez comment l’abandon du biberon du soir ? Ça se passera en douceur ou vous appréhendez insurrection et révolte ? Dans tous les cas, vous avez les faits en tête et vous savez par quel bout prendre la chose ! Le lait, c’est un peu l’équivalent des dents, dans nos vies de jeunes parents. Parfois, c’est compliqué à mettre en place (le biberon qui ne veut pas être pris après le sein, les premières dents qui peinent à sortir…). Et puis quelque temps après, ça nous revient en boomerang (le bib’ qu’il faut finalement abandonner et ces fichues dents de lait qui tombent…). Pas facile, hein ! Mais on passe tous par là, et tout le monde finit toujours par s’en sortir. Courage ! Et, pour faciliter l’endormissement sans biberon, essayez donc les jolies histoires des Mini Mondes : diversion garantie !

Le Biberon du Soir : Jusqu'à Quel ge et Pourquoi ?

Partagez