À quel âge mon enfant peut-il voyager seul et comment l’aider à s’y préparer ?

13 février 2024
/
7 minutes
Image principale de l\'article de blog

Parfois, ce sont nos petits bouts qui prennent l’initiative et demandent à aller voir les cousins, tous seuls comme des grands. Mais il arrive aussi qu’on n’ait pas le choix et qu’il faille leur faire prendre le train ou l’avion, seuls. Soit pour une colonie de vacances, soit pour rejoindre papi et mamie à l’autre bout de la France. Voire à l’étranger ! Mais est-on réellement prêts à laisser nos enfants, valise dans une main, billet dans l’autre, sur un quai de gare ou un tarmac d’aéroport ? Allez, hauts les cœurs les parents ! Les voyages forment la jeunesse… 😉 Le tout, c’est de s’y préparer comme des globe-trotteurs chevronnés (un voyageur averti en vaut deux). Quels documents mon enfant doit-il avoir sur lui pendant le voyage ? Comment l’aider à anticiper le trajet sans stress ? Et, surtout, à quel âge est-il possible de voyager seul ? Respirez un grand coup, on vous dit tout. Vous verrez, c’est plus facile que ça en a l’air et on vous parie que ce voyage créera des souvenirs indélébiles ! 

À quel âge voyager seul ?

Autant il n’y a pas d’âge pour obtenir un passeport (les parents qui ont voyagé avec bébé se souviennent de la séance photo « bouche fermée yeux ouverts s’il vous plaît » 😜). Autant il y a bel et bien un âge légal pour voyager sans maman ni papa ! Et le curseur se situe (roulement de tambour…) entre 12 et 15 ans, selon la compagnie et la destination. Rentrons un peu dans le détail, voulez-vous ?

  • Un enfant peut voyager seul en train à partir de 12 ans, s’il s’agit d’un TGV (on oublie les TER et les Ouigo).
  • Un enfant peut voyager seul en avion dès 12 ans s’il reste en France, et dès 15 ans pour un vol international (voire 16 pour certaines compagnies low cost).
  • Un mineur peut voyager seul en car entre 12 et 16 ans selon les compagnies.

« Pourtant, j’ai déjà vu des tout petits sans leurs parents à bord de mon vol… » Oui, mais ils n’étaient pas seuls ! Ils étaient pris en charge par un service d’accompagnement, qui les encadrait durant le trajet. Du coup, à quel âge voyager seul ? Et bien dès 4 ans… mais avec un accompagnant ! Sinon, ce sera 12 ou 15 ans. 

Comment prendre le train tout seul quand on est mineur ?

Prendre le train comme un grand pour aller rejoindre de la famille et profiter des grands-parents, c’est bien moins compliqué que ça en a l’air ! Mais, dites, quel est l’âge minimum pour voyager seul en train ? C’est très simple : 

  • Entre 4 et 14 ans vous pouvez faire appel au service Junior et Cie proposé par la SNCF, et laisser votre Mini voyager seul, le cœur léger et l’esprit tranquille ! 
  • Dès 12 ans, votre préado peut empoigner son sac à dos et monter à bord du wagon sans escorte. Mais avec une autorisation de sortie du territoire si besoin (coucou le Thalys ou l’Eurostar !)

Dans tous les cas, il lui faudra son billet, une pièce d’identité valide et parfois même une photocopie de la carte d’identité de ses parents. Si votre petiot est pris en charge par la compagnie de train, il aura ses papiers en règle et n’aura à se soucier de rien. Mieux, il pourra compter sur la présence d’un animateur et profitera du voyage au sein d’un petit groupe d’enfants. Arrivé à bon port, votre enfant sera confié à la personne qui a sa charge une fois sur le quai. 

Comment organiser un voyage en avion sans les parents ?

Là, tout dépendra de la destination :

  • Pour un voyage dans l’Hexagone, c’est comme pour le train : dès 4 ans en étant pris en charge par le service d’accompagnement de la compagnie. Sinon, il faudra attendre 12 ans. 
  • Pour un voyage à l’étranger, il faudra que votre Mini globe-trotteur ait au moins 5 ans pour voyager sous la coupe de la compagnie. Et 15 ans pour voyager en solo, en toute indépendance durant le trajet. 

Il lui faudra là aussi son titre de transport et une pièce d’identité (pour un vol interne) voire un passeport valide (pour un vol international). Et, bien sûr, il faudra prévoir une autorisation parentale pour le voyage, surtout s’il implique une sortie du territoire. Et comme vous êtes prévoyants, vous aurez joué le jeu des formalités avant le départ : formalité d’entrée, visa, vaccinations, etc. 

Comment juger de la maturité de mon enfant ?

On peut tout à fait se demander à partir de quel âge voyager seul… Mais la vraie question ne serait-elle pas de savoir si mon enfant est prêt à s’embarquer dans une telle aventure ? Pas toujours facile d’y répondre, d’ailleurs ! On aurait tendance à dire que ça dépend autant de la maturité et du degré d’autonomie de votre Mini que de votre sang froid de parent. Si l’un comme l’autre vous vivez pour l’aventure et les voyages, gageons que tout le monde est fin prêt à tenter le trajet solo pour enfant ! Dans le cas inverse, il faudra y aller plus doucement.

 

Si rien ne presse, que vous n’avez pas la pression des vacances scolaires et d’un système de garde à trouver même à l’autre bout de la région… prenez le temps de jauger. De sonder votre Mini et d’établir si oui ou non un voyage en solo est envisageable pour lui ou elle. En revanche, si vous avez le couteau sous la gorge et le doigt sur le calendrier, il faudra tout mettre en œuvre pour que votre enfant le vive bien, sans stress. 

Comment faire pour que le trajet se passe bien ?

Éviter les escales

Pour un premier voyage seul, l’idéal reste le trajet sans escale. D’abord parce que c’est bien plus simple pour votre Mini : je monte à bord, je-lis-je-mange-je-bulle, et puis je redescends sur le quai. Tadaaaaaa ! mais aussi parce que c’est plus serein pour les parents. Combien serions-nous, sinon, à nous demander s’il est bien resté dans le bon wagon jusqu’à la bonne gare… l’angoisse ! Idem pour l’avion d’ailleurs. Comme ça on s’évite le stress des multiples embarquements, du passage des portiques et tout le toutim. Et on annule les chances de rater la correspondance surtout ! Et ça, croyez-nous, ça vaut à n’importe quel âge 😂. 

Les documents à avoir sous la main

Allez, on en remet une couche (pour les auditeurs du fond de la salle qui auraient pu passer à côté, sait-on jamais…) ! Votre enfant doit avoir son titre de transport, ses papiers d’identité valides, et une autorisation de sortie du territoire plus un visa selon sa destination. 

Simplifier les bagages

C’est un peu la clef de la réussite. Parce que, bon, qui aime se traîner un sac ou une valise qui déborde ? Hein ? On se le demande… Alors, de 4 à 99 ans, on allège les bagages au maximum ! Faire la valise de son enfant est stratégique, et on peut d’ailleurs impliquer l’enfant concerné par le voyage ! S’il voyage en avion, mettez en soute tout ce qui pèse une tonne et qu’il ou elle ne pourra pas porter. Un simple sac à dos suffira à contenir de quoi l’occuper pendant le trajet

 

Alors, prêts à laisser Mimichou voler de ses propres ailes ? Voyager seul ne s’improvise pas, mais ça peut être une sacrée aventure. Le tout, c’est d’anticiper, d’impliquer son enfant pour qu’il sache de quoi il en retourne et ne soit pas surpris le jour J. Et de le mettre à l’aise ! Un sac contenant de l’eau, de quoi grignoter, un doudou ou un livre… bref de quoi s’occuper, c’est toujours une bonne idée ! Et si vous sentez une petite appréhension, n’hésitez pas à lui présenter les destinations et les héros des Mini Mondes : des voyageurs hors pair ! De quoi lui donner envie de voyager comme un grand. Allez, souhaitez-lui bon voyage de notre part 💛 ! 

À quel âge mon enfant peut-il voyager seul et comment l’aider à s’y préparer ?

Partagez