Tout savoir sur la ludopédagogie, cette formation grâce au jeu

Apprendre en jouant coule de source pour nos enfants… Mais nous, adultes, avons parfois besoin de sortir de notre cadre de travail pour se laisser aller à la découverte de nouvelles expériences ! Grand bien nous fasse, il existe une pratique formidable pour nous aider à changer d’approche. La ludopédagogie est une méthode d‘apprentissage utilisée en milieu professionnel, plutôt orientée vers un public adulte et liée à l’univers de la formation. Elle repose sur une technique particulière qui laisse une grande place au jeu. Alors, qu’est-ce que la ludopédagogie dans le contexte de la formation ? Et quels sont ses bénéfices lorsqu’elle est utilisée en milieu scolaire ?

La ludopédagogie, qu’est-ce que c’est ?

La ludopédagogie, c’est une méthode qui fait ses preuves dans le contexte des formations et qui gagne à se développer en milieu scolaire. Dans les deux cas, elle renforce les soft skills (les fameuses compétences humaines et comportementales, excuse our French 😉), dont raffolent les ressources humaines. La ludopédagogie repose sur une technique pédagogique et ludique (… son nom nous mettait sur la piste) ! L’idée ici, c’est de sortir les participants de leur contexte habituel et de leur proposer une activité pratique pour les mettre en situation. L’utilisation du jeu permet d’approfondir des connaissances et de renforcer des compétences, car chacun se sent impliqué. On apprend en faisant, c’est vrai à tout âge ! Cette méthode est davantage utilisée chez nos voisins anglo-saxons, et pour cause : elle est d’origine canadienne ! On la doit au psychiatre et psychologue Erik Erikson. La ludopédagogie fait du chemin chez nous, doucement, mais sûrement. Même si on la confond encore souvent avec d’autres pédagogies, comme les serious games (ou jeu sérieux, en Français dans le texte), les jeux ludo-éducatifs ou la gamification.  

La ludopédagogie en formation 

Il n’y a pas qu’une seule façon d’utiliser le jeu en pédagogie. « Avec du jeu » et « par le jeu », la nuance est subtile, on vous l’accorde ! Et pourtant…

Se former avec le jeu

Enseigner par le jeu fait du jeu un prétexte, ça implique qu’il soit une sorte d’objectif de fin (d’abord on apprend, ensuite on joue) et non un outil. Enseigner avec le jeu repose, au contraire, entièrement sur le fait de jouer pour apprendre. Dans le cadre d’une formation axée sur la ludopédagogie, le jeu est intrinsèque. C’est une super opportunité pour apprendre, parfois même sans s’en rendre réellement compte !
Sortis de leur cadre de travail, les participants (ou apprenants) osent davantage : les enjeux ne sont pas les mêmes. Ils ont plus de facilité à essayer, sans (trop de) peur de se tromper. Et à accepter de se tromper pour avancer ! Le groupe qui est en formation s’appuie sur l’interaction pour vivre une expérience enrichissante. Tester, faire des erreurs, réessayer, échanger et trouver des solutions… Le tout guidé par le formateur, qui endosse le rôle de facilitateur. 
Ce qui est recherché, c’est le renforcement de la créativité, de la communication, des échanges entre collaborateurs. Bref, une montée en compétences ! Dans tous les cas, et peu importe le but ultime de la manœuvre, le jeu est vecteur de motivation. C’est un levier pour atteindre plus rapidement ses objectifs. Or, un apprenant motivé est bien plus réceptif.

Une méthode, quatre bénéfices

Un des gros avantage du jeu, c’est qu’il permet de se tromper… et de recommencer ! C’est le fonctionnement des jeux vidéo : quand votre personnage meurt 💀, vous n’avez plus qu’à reprendre la partie pour passer au niveau suivant ⭐ ! Lors d’une session de ludopédagogie, le participant construit une hypothèse avant de la tester. Pour peut-être se tromper et recommencer. C’est l’apprentissage par essais et erreurs.
Autre bénéfice, la ludopédagogie permet au formateur de repérer le rythme propre à chacun, grâce au jeu. Chacun aborde le jeu plus ou moins rapidement et a le droit de recommencer 10 ou 20 fois si besoin. Trouver sa solution, à son rythme et sans se sentir jugé, permet à tout le monde de s’investir plus sereinement. Et de favoriser l’entraide !
Les interactions entre participants sont renforcées le temps du jeu et sans doute pour longtemps (même une fois de retour au bureau). Se donner des conseils, offrir un autre angle d’attaque, partager sa stratégie. Tout est permis !
Certains collaborateurs peuvent avoir plus de mal à saisir des notions trop abstraites. L’apprentissage grâce au jeu permet d’approfondir ou de développer des connaissances de façon très concrète. Puis de s’en servir par la suite, une fois qu’elles auront été assimilées pendant le jeu. 

La ludopédagogie en milieu scolaire

Du primaire au lycée, il y a de la place pour la ludopédagogie à l’école ! C’est un super levier aux multiples atouts.

Lutter contre le décrochage scolaire

L’atout majeur de la ludopédagogie à l’école, c’est de faire passer le message autrement 💡. Or, s’il est vrai que la répétition a du bon, répéter inlassablement un message qui n’est pas compris est contre-productif. L’élève finit par patauger, perdre pied et parfois abandonner. Mais quand l’enseignant opte pour l’apprentissage avec le jeu, il ou elle se pose la question de la forme, au-delà du fond. Car il n’y a pas qu’une seule façon de délivrer un savoir ! Exactement comme en formation, le jeu à l’école permet d’essayer, de se tromper et de recommencer. Jusqu’à ce que ça fonctionne ! Et donc que le message soit compris. Ainsi, on évite aux élèves qui se sentaient perdus d’être tentés d’abandonner. 

Développer des compétences transversales

En jouant, l’élève (quel que soit son âge) apprend à coopérer. Mais ce n’est pas tout ! Il puise aussi dans le jeu estime de soi et respect de l’autre : deux notions fondamentales pour bien grandir. Instituteurs et professeurs ont donc tout intérêt à s’appuyer sur la ludopédagogie au sein de leurs classes pour y voir fleurir la coopération bienveillante. D’autant que c’est un outil agréable à utiliser par toute la classe !

Favoriser l’intelligence multiple

Il n’existe pas une seule sorte d’intelligence. Il y en a 8 types, que nous possédons tous à des degrés divers. Il y a donc quasiment autant de possibilités et de combinaisons que d’élèves au sein d’une classe ! La ludopédagogie fait ressortir les capacités de chacun, grâce au contexte sain qu’elle propose. Un contexte bienveillant, où tous les élèves se sentent acteurs de leurs apprentissages, dans le respect de leurs spécificités. 

Tout le pouvoir de la ludopédagogie, c’est de favoriser l’apprentissage à travers le jeu. Particulièrement utile dans un contexte professionnel où l’expertise est affinée en jouant, et donc orientée vers un public adulte, elle est tout autant bénéfique pour les enfants ! Se former en s’amusant, apprendre en jouant : chacun peut y trouver son compte et développer des compétences transversales. Les enseignants soucieux d’apporter une touche un peu plus fun lors des apprentissages scolaires peuvent également découvrir les ressources pédagogiques gratuites des Mini Mondes !

ludopedagogie-formation-jeux