On ne pouvait pas lancer notre nouveau carnet de voyage au Canada sans parler d’aventures!

Et qui mieux que Lucas Lepage pour partager sa passion du grand froid mais surtout de ses chiens de traineau avec nous. Ce jeune bordelais de 30 ans a décidé de partir faire le tour du monde à l’âge de 22 ans et il continue de parcourir le globe à la recherche de sensations fortes. Globe trotter hors paire et amoureux de la nature, il nous raconte à travers ce récit d’aventures, pourquoi il a choisi de poser ses bagages pendant 3 ans au Canada.

66°Nord

Paolo Coelho disait : « Si vous pensez que l’Aventure est dangereuse, je vous propose d’essayer la routine… elle est mortelle ! »

Cette routine je l’ai quitté le jour où, grâce au voyage, j’ai découvert ma vocation : devenir musher.

À l’époque, je ne connaissais rien de la neige encore moins du grand froid. Les chiens n’en parlons pas, je détestais ça !… Aujourd’hui, ils sont ma famille !

J’ai appris ce métier pendant trois hivers au Canada à l’Ile d’Orléans qui se trouve au nord du Québec. 

Être musher ça veut dire se réveiller très tôt le matin pour prendre soin des chiens peu importe la météo. Chaque jour, une nouvelle aventure s’offre à moi attelant avec plaisir mon traineau dans la tempête ou par des températures extrêmes descendant sous les – 45°c.

Ce que j’aime le plus dans le métier de musher c’est cette complicité fabuleuse entre l’homme et l’animal. Il m’a fallut plusieurs semaines pour créer une relation de confiance avec les chiens. Aujourd’hui nous partageons bien plus que la passion de l’aventure, se sont mes amis, chacun est là l’un pour l’autre, autant dans les moments forts que dans les coups durs. Je ne cours pas « derrière mon traineau », mais « avec mes chiens », une nuance qui montre un réel état d’esprit où le musher se voit à l’égal de son attelage.

Après ces trois belles années, j’ai eu envie de reprendre mon tour du monde mais le virus du musher était en moi!

En 2017, je regagne l’Europe et pars guider des expéditions en Scandinavie. D’abord dans les fjords norvégiens à l’extrême nord du pays, où j’ai le bonheur de travailler sous le spectacle des aurores boréales. Pour ensuite finir par glisser sur mon traineau au milieu des innombrables lacs et forêts de Finlande. 

Ma routine n’est donc pas ennuyeuse ou mortelle, non, elle est vivifiante et je la veux éternelle. Lucas Lepage.

On espère que cette histoire vous a plu. Vous en voulez plus ?

Pour découvrir les autres récits de Lucas Lepage, aventurier des temps modernes c’est ici .

Vous souhaitez découvrir les aventures de la famille Duchemin au Canada et de leur expédition en traineau à chiens? JE DÉCOUVRE LE CARNET DE VOYAGE