Livres et conseils pour apaiser la fratrie

Aaaaaah, la fratrie ! Ses joies, ses peines et ses enjeux… On y trouve beaucoup d’amour et tout autant de tensions entre enfants, que leurs parents s’évertuent à désamorcer. Chacun d’entre nous en a sa vision et son vécu, parfois radicalement différents selon son rang dans la fratrie. Aîné, cadet et benjamin ne tiendront pas le même discours. Mais tout le monde s’accordera sans doute sur le fait que les relations entre frères et sœurs ne sont pas toujours de tout repos ! Et quand un nouveau bébé fait son entrée sur la scène familiale, c’est carrément le grand chamboulement ! Alors, comment apaiser la fratrie à l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur ? Comment désamorcer les conflits et encourager la complicité ? Quels livres choisir pour aborder le sujet de la fratrie ? On fait le point. 

Chamboulements au sein de la fratrie

Pour les aînés, l’arrivée de bébé ressemble bel et bien à une révolution ! Tout tranquilles qu’ils étaient, avant que cette petite chose gazouillante débarque quasiment sans prévenir…

La famille s’agrandit

L’aîné, surtout quand il est enfant unique, peut ne pas voir d’un bon œil le débarquement fracassant de sa petite sœur ou de son petit frère. Imaginez-le, régnant sur un royaume de calins, bisous, attention et tendresse… rien que pour lui. « Et, quoi ? Tout d’un coup il faudrait partager ? Non merci ! » Tout mignon tout frais, ce nouveau bébé représente une menace à plusieurs niveaux. Menace à la stabilité familiale établie jusqu’ici et menace à son intégrité. Pas facile pour votre Mini, premier du titre, de s’imaginer devoir partager le temps d’attention de ses parents, ses jouets et parfois sa chambre. Prenez le temps de lui expliquer que sa part du gâteau ne va pas rétrécir : elle reste intacte et le nouveau bébé aura la sienne également. Cette part de gâteau symbolisant votre amour. Car votre temps va, lui, obligatoirement être divisé. Mais ça aussi, ça s’anticipe et il est toujours bon d’en parler ouvertement. 

Chacun sa place dans la fratrie

Chaque membre d’une famille évolue à une place bien précise et immuable. L’aîné est le seul à connaître l’attention non divisée de ses parents et à vivre la vie d’un enfant unique. Du moins avant l’arrivée de ses puînés. Pour faciliter l’arrivée du second ou des suivants, offrez-lui un peu de temps en solo avec maman ou papa, lorsque tous deux êtes disponibles. Le temps d’une balade au parc pendant que bébé fait sa sieste, par exemple. Remarquez et encouragez ses progrès « de grands » pour le valoriser dans sa place d’aîné et lui montrer à quel point c’est chouette de grandir. Après tout, chacun sa place, et les aînés ont des avantages sur les petits derniers par encore en âge de faire telle ou telle activité. 

Jalousies et régressions à l’arrivée de bébé

Les jalousies sont le lot courant des fratries. Que ce soit lors de la naissance d’un plus petit ou à la rencontre d’un demi-frère ou d’une demi-sœur, au sein d’une famille recomposée. Faut dire qu’il est tellement tentant de faire un poil plus de bêtises que d’habitude… Juste pour s’assurer que personne ne vous oublie malgré ce frangin qui accapare toute l’attention. Ou même de vouloir reprendre une place de bébé et de se remettre à réclamer plus d’aide que nécessaire. Recommencer à vouloir un biberon ou les bras, c’est un classique pour les enfants soudainement détrônés de leur place de petit dernier. À vous, parents, d’être mégapatients et de laisser filer cette période de régression 🍼. Ce n’est jamais qu’une transition et il va falloir apprendre à rester zen ! 

La fratrie, entre rêve et réalité

On aurait presque envie de les mettre au pluriel. Tant il y a plusieurs rêves de fratrie et tout autant de réalités qui coexistent ! 

Désamorcer les conflits entre frères et sœurs

En attendant votre second, vous vous étiez imaginé une fratrie soudée et joyeuse, un long fleuve tranquille. Les réalités de terrains sont multiples et parfois (un poil trop) éloignées de ces rêveries ? C’est normal ! Les conflits au sein de la fratrie sont légion et, surtout, peuvent être formateurs. Chacun de vos enfants défend un territoire, des possessions. Bref, il apprend à s’imposer, à argumenter, à accepter les compromis, à se défendre. Au fil des années, il affirme sa personnalité face à ses parents, mais aussi face à ses frères et sœurs. Il prend sa place d’abord au sein de votre foyer, avant d’aller la prendre en société. Voyez la fratrie comme un lieu d’expérimentation ludique 😉. C’est un espace social à taille réduite qui permet de se construire. Là où votre rôle de parent est crucial, c’est dans la mise en place de règles et de limites. Ne pas être d’accord, oui. S’insulter ou se manquer de respect, non. 

Encourager la complicité au sein de la fratrie

Les rivalités font partie du jeu de la fratrie, vous ne pourrez pas les empêcher à tout prix. D’autant que ces chamailleries ne sont pas vaines, certaines frictions forgent des tempéraments et arment pour l’avenir. Une façon de dénouer les tensions et d’encourager la complicité est parfois de… ne rien faire ! Tant qu’il n’y a pas d’effusion de larmes, de sang ou d’insultes, laissez-les gérer leurs conflits. N’intervenez pas ! Leur relation n’en sera que renforcée et, le temps passant, ils apprendront à être solidaires les uns des autres. Apprenez aussi à reconnaître leurs individualités, ce qui les aidera à se sentir uniques même au sein des relations intrafamiliales. Et, de temps en temps, laissez-les passer de chouettes moments ensemble. Même si ça frôle vos limites ! Une veillée de temps en temps, pour rigoler et partager des histoires abracadabrantesques alors qu’ils ont largement dépassé l’heure de dormir, aide à souder les liens. Offrez-leur la possibilité d’être ensemble, sans supervision (à un âge où c’est possible, hein !) pour qu’ils se créent des souvenirs indélébiles 💖. 

fratrie-livres-conseils

5 Histoires de fratrie à lire sans modération

L’arrivée d’un enfant secoue à la fois le couple parental et la famille dans son ensemble. Heureusement, les livres ne nous laissent jamais tomber lorsqu’on se sent dépassés par les événements. Fratrie, sororie (quoi, vous ne l’avez pas celui-là ? La « fratrie de sœurs » !), il y a franchement bien de quoi en faire toute une histoire.

1 La Vérité sur les bébés

Autant mettre les pieds dans le plat d’entrée de jeu ! C’est chose faite, grâce à La Vérité sur les bébés d’Elina Ellis. L’archétype du bébé qui sent bon et qui dort tout le temps… dites, ce ne serait pas une vaste blague ? Ce chouette livre a le don de remettre les choses à leur place et de questionner les évidences. Le parfait petit manuel pour anticiper avec humour l’arrivée d’un bébé bien réel ! 

2 Chut, chut, Charlotte !

Chut, chut, Charlotte !, de Rosemary Wells, fait le focus sur l’enfant du milieu. Mais si, vous savez, celui qui se retrouve coincé entre un petit frère un peu pénible et une grande sœur autoritaire ! Ici, c’est de Charlotte dont il s’agit et elle est bien décidée à se faire remarquer. Même s’il faut en passer par les bêtises ! 

3 Un petit frère, c’est super !

Un petit frère, c’est super !, de Madeleine et Flore Brunelet, revient sur tout ce qui peut se passer dans la tête d’un enfant qui devient grand frère. Parce que, contrairement à ce que le titre laisse entendre, ce n’est pas toujours la panacée, un petit frère ! Un petit guide sympathique écrit par un duo mère-fille, illustratrice et psychologue, pour aborder un sujet sensible, mais qu’on peut dédramatiser !

4 En famille, il y a des règles !

En Famille, il y a des règles !, de Laurence Salaün et illustré par Gilles Rapaport, nous propose 34 règles rigolotes pour bien vivre en famille. Parce qu’on ne peut pas tout faire (subir) à ses frères et sœurs et que parfois, ça a du bon de le rappeler avec humour ! 

5 Vous êtes tous mes préférés

Vous êtes tous mes préférés, de Sam McBratney et Anita Jeram, soulève l’épineuse question qui taraude bien des fratries… À savoir qui de tous ces enfants est le préféré de papa ou maman ! Un livre qui rappelle avec justesse à quel point les enfants ont besoin de se sentir rassurés face à cette question universelle.

La fratrie englobe à la fois les plus chouettes souvenirs d’enfance, mais aussi les plus grandes frustrations lorsqu’un nouveau bébé est sur le point de naître. Il faut lui faire de la place dans la maison et dans le cœur de chacun. Pas simple ! Le temps faisant, les relations se nouent, se distendent ou se solidifient selon les étapes de la vie des frangins frangines. Amis pour la vie ou ennemis jurés ? Le rôle des parents ne fait pas tout, mais la bonne distance face aux conflits qui surviennent entre frères et sœurs peut aider. Et pour suivre l’évolution d’une fratrie globetrotteuse, découvrez l’abonnement au magazine des Mini Mondes : Oscar et Sacha n’en ratent pas une, pour notre plus grand plaisir !